CONSENSUS-Alstom-Marge opérationnelle attendue à 5,8% au S1 2011-2012-RPT

mercredi 2 novembre 2011 11h20
 

 PARIS, 2 novembre (Reuters) - Alstom . Résultats du
premier semestre de l'exercice 2011-2012, clos le 30 septembre
(en millions d'euros). 	
 Date et heure de publication: jeudi 3 novembre à 17h40. 	
 Conférence téléphonique avec les analystes à 18h15,
conférence de presse vendredi à 10h. 	
 Nombre d'analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S: 
8 pour le résultat opérationnel, 11 pour le chiffre d'affaires.	
  	
              ROP      CA 	
 Moyenne      567      9.676	
 Maximum      670     10.580	
 Minimum      428      9.136	
 ---------------------------- 	
 2010-2011    763     10.432  	
 (publié) 	
 Variation    -25,7%  -7,2% 	
 (moyenne) 	
      	
 Un résultat opérationnel de 567 millions d'euros et un
chiffre d'affaires de 9.676 millions représenteraient une marge
de 5,8% contre 7,3% au premier semestre 2010-2011. 	
 Six analystes sondés par Thomson Reuters I/B/E/S attendent
un résultat net compris entre 254 et 505 millions d'euros,
contre 401 millions au premier semestre 2010-2011.	
      	
 ACTIVITÉ : Spécialiste des infrastructures d'énergie et de
transport. Détenu à 31% par Bouygues .	
     	
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : 	
 - Alstom a confirmé en juillet son objectif de marge
opérationnelle comprise entre 7% et 8% en 2011-2012 mais prévenu
que la faiblesse de ses ventes au premier semestre affecterait
sa performance opérationnelle et son cash flow libre sur cette
période.	
 - Le groupe, qui a mis en place des plans de réductions
d'effectifs d'environ 4.000 postes dans sa division Power et de
près de 1.400 postes dans sa division Transport, a toutefois
indiqué en juillet qu'une "amélioration" était attendue au
second semestre.	
 - Encore pénalisé par l'attentisme de ses clients
électriciens au plus fort de la crise, Alstom avait en outre
indiqué en mai qu'il tablait sur une reprise de ses commandes en
2011-2012 par rapport à 2010-2011. 	
 	
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND : 	
 1 - Une confirmation des objectifs annuels.	
 2 - Des précisions sur l'amélioration des performances
attendue au S2. 	
 3 - Des commentaires sur les effets de la crise de la dette
européenne et de la dégradation de l'environnement
macroéconomique pour le groupe.	
	
 (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)