AVT-PAPIER-France-Financement et BFI domineront le T3 des banques

lundi 31 octobre 2011 16h20
 

* Des précisions attendues sur la recapitalisation

* Les analystes redoutent un recul dans les activités de marché

par Matthieu Protard

PARIS, 31 octobre (Reuters) - Les banques françaises, qui publient début novembre leurs comptes du troisième trimestre, sont très attendues par les investisseurs sur leurs résultats dans les activités de marché et sur leurs coûts de refinancement après la bourrasque boursière de l'été qui a brutalement fait fondre leur cours de Bourse.

Au-delà de l'impact de nouvelles dépréciations sur la dette grecque à la suite de l'accord européen du 27 octobre et d'une revalorisation attendue de leur dette qui viendra doper les résultats, elles devraient subir un recul important de leurs revenus dans la banque de financement et d'investissement (BFI), estiment les analystes.

Des établissements comme le britannique Barclays , le suisse UBS et l'allemand Deutsche Bank (DBKGn.DE: Cotation), ont déjà tous enregistré des baisses prononcées de leurs revenus et de leurs bénéfices dans ce secteur. (Voir et )

"Compte tenu de la volatilité sur les marchés depuis cet été, on va regarder de près l'impact sur les activités de marché", explique Christophe Nijdam, analyste chez Alphavalue.

"On va voir s'il y a eu du sang dans les salles de marché tant dans les activités de trading equity (actions, NDLR) et fixed income (taux, NDLR)", poursuit-il.

Les résultats trimestriels seront aussi l'occasion pour les banques françaises de préciser les mesures qu'elles entendent mettre en oeuvre pour renforcer leur solidité financière afin de faire face à la crise de la dette en zone euro qui a contraint début octobre le franco-belge Dexia au démantèlement.   Suite...