October 27, 2011 / 5:24 AM / 6 years ago

LEAD 3-Ipsen, en voie de spécialisation, confirme ses objectifs 2011

4 MINUTES DE LECTURE

* CA T3 à 280,9 millions d'euros (-2,5%

* 2011 et 2012 impactés par des éléments nous récurrents

* Les premières étapes du plan de spécialisation ont été lancées

* Le titre baisse (Actualisé avec cours, commentaire d'analyste)

par Noëlle Mennella

PARIS, 27 octobre - Ipsen a annoncé jeudi une baisse de ses ventes au troisième trimestre, toujours pénalisé par sa branche de médecine générale mais le groupe, en voie de spécialisation, a confirmé ses objectifs annuels.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaire d'Ipsen a totalisé 280,9 millions d'euros, un chiffre inférieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui se situait à 284,88 millions d'euros.

Dans la médecine générale, il a baissé de 8,4% à 88,5 millions mais a progressé de 0,9% à 184,9 millions en médecine de spécialité regroupant l'oncologie, l'endocrinologie et la neurologie.

Chez Gilbert Dupont, l'analyste Guillaume Cuvillier a abaissé son opinion sur la valeur à "accumuler", contre "acheter" en observant que les ventes sont inférieures à ses attentes et que du fait de cette publication "en demi-teinte" le potentiel de hausse du titre est désormais plus limitée.

A 12h30, l'action Ipsen baissait de 0,62% à 23,44 euros, donnant une capitalisation d'un peu moins de deux milliards d'euros. Elle a repris 2,6 % depuis le début 2011.

Ipsen a subi plusieurs revers de recherche qui ont fait chuter son titre de 41% en 2010 et conduit au départ de son président Jean-Luc Bélingart.

En juin dernier, Ipsen a présenté un nouveau plan stratégique qui doit lui permettre d'au moins doubler son chiffre d'affaires et tripler son résultat opérationnel d'ici 2020.

Pour ce faire, le groupe pharmaceutique veut accroître sa spécialisation, notamment en se dotant d'une nouvelle organisation en franchises et en concentrant ses dépenses de recherche/développement sur les toxines et les peptides.

Marc de Garidel, le président d'Ipsen, indique jeudi dans un communiqué que depuis l'annonce de cette feuille de route "toutes les premières étapes ont été exécutées avec succès dans les délais impartis".

En ce qui concerne la situation de la médecine générale en France, il confirme que des discussions sont en cours avec des partenaires potentiels pour les opérations commerciales et avec des acquéreurs potentiels pour son usine de Dreux.

Dans ce contexte, Marc de Garidel prévoit que les résultats de 2011 et 2012 d'Ipsen seront impactés par des éléments non récurrents mais que la société est "sur les rails pour être à la hauteur de ses ambitions de croissance" ce qui lui permettra d'atteindre ses objectifs 2011.

L'entreprise, contrôlée à 73% par la famille Beaufour a toujours en ligne du mire une baisse comprise entre 3 et 5% des ventes en médecine générale sur l'année 2011 mais une hausse proche de 8% des ventes de médicaments de spécialité d'une année sur l'autre.

Elle s'attend à réaliser en 2011 un bénéfice d'exploitation récurrent ajusté de 190 à 200 millions d'euros après une hausse de 27% à 144 millions au premier semestre. (édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below