25 octobre 2011 / 08:28 / il y a 6 ans

LEAD 1-BP estime que sa production est sur le point de remonter

* Bénéfice sous-jacent en baisse

* Programme de cessions d'actifs porté à $45 mds

* Le titre en hausse d'environ 4% (Actualisé avec détails, cours de Bourse)

LONDRES, 25 octobre - BP a estimé mardi qu'il avait digéré les conséquences de la gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique sur son activité, tablant sur une hausse de sa production d'hydrocarbures au quatrième trimestre et sur une amélioration de la génération de trésorerie.

Le géant pétrolier britannique a également déclaré qu'il augmenterait de quelque 50% son programme de cessions d'actifs - dont le produit doit en partie servir à financer le coût de la marée noire - à 45 milliards de dollars.

"Nous prévoyons d'examiner nos programmes de distribution en février, en les ajustant conformément à la situation d'amélioration que connaît la société", a dit dans un communiqué le deuxième groupe pétrolier européen par la capitalisation.

Vers 8h15 GMT, le titre BP gagnait 3,8% à 454,7 pence alors que l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes prenait 1,31%.

Cependant, comme lors de trimestres précédents, le bénéfice sous-jacent a pâti du recul de la production d'hydrocarbures induites par la vente de champs dans le cadre du programme de cessions d'actifs. Au troisième trimestre 2011, cette production a baissé de 12% par rapport à la même période de 2010.

Le bénéfice net au coût de remplacement s'inscrit à 5,14 milliards de dollars (3,7 milliards d'euros) sur la période, contre 1,85 milliard il y a un, lorsque BP avait passé une charge importante liée à la marée noire dans le golfe du Mexique.

BP a annoncé la semaine dernière que la facture totale de la marée noire, amendes publiques incluses, serait de 42 milliards de dollars. Il a passé des charges de 3,5 milliards de dollars relatives à ce dossier. (voir )

POINT BAS

Hors exceptionnels, essentiellement liés au programme de ventes d'actifs, le résultat est en baisse de 3,7% à 5,33 milliards de dollars alors que les cours du pétrole ont augmenté sur la période. Ce chiffre est toutefois supérieur aux 5,03 milliards attendus en moyenne par les analystes financiers.

Outre les conséquences des ventes de champs pétroliers, la production d'hydrocarbures a également été affectée par un passage en revue en profondeur de toutes les installations du groupe en vue d'en améliorer la sécurité.

Le nombre de fermetures de plate-formes et autres installations a été deux fois supérieur à la normale, a précisé un porte-parole de BP.

Mais, le groupe assure que cette production a atteint son point bas et qu'elle va remonter.

"Octobre 2011 a marqué le tournant de la production d'hydrocarburues de l'entreprise", a souligné BP dans un communiqué.

L'entreprise a également dit que l'augmentation de la trésorerie allait lui permettre de verser des dividendes plus élevés et de reprendre un programme de rachat d'actions. (Tom Bergin, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean Décotte)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below