19 octobre 2011 / 12:07 / il y a 6 ans

LEAD 1-Carrefour-Knight Vinke demande la nomination d'un président "indépendant"

* Un président doit être indépendant, dit le fonds dans une lettre publiée dans Le Monde

* Un directeur général doit être choisi en interne

* Une pause doit être faite dans la transformation des hypermarchés

* Carrefour se refuse à tout commentaire

PARIS , 19 octobre (Reuters) - Le fonds activiste Knight Vinke a appelé mercredi le PDG de Carrefour , Lars Olofsson, à céder la présidence du conseil d'administration à un président indépendant et à envisager une direction générale bicéphale.

Dans une lettre ouverte publiée dans le quotidien Le Monde, Knight Vinke, qui détient environ 1,5% du capital du groupe de distribution, suggère aussi une pause dans le déploiement du nouveau concept de magasins Planet.

"Nous ne pouvons pas assister à une telle débâcle sans réagir", déclare-t-il avant d'évoquer "la très mauvaise performance de Carrefour".

"Depuis juin 2011, Monsieur Lars Olofsson cumule les fonctions de président du conseil d'administration et directeur général du groupe. (...) Cette situation est loin d'être idéale et nous appelons le conseil à nommer un président indépendant dès que possible", écrit Eric Knight, président du fonds.

S'opposant "au parachutage" d'une candidature externe au poste de directeur général, Eric Knight fait valoir que Carrefour "dispose en interne de grands professionnels ayant une réelle expertise dans le domaine de la distribution, en France comme à l'étranger".

Il plaide ainsi pour une solution bicéphale avec un directeur général pour les pays émergents et un directeur général pour l'Europe.

S'agissant de la transformation des hypermarchés, il affirme que "le bons sens voudrait que les performances attendues (des premiers tests du concept Planet) soient au rendez-vous avant de passer à l'étape suivante".

Il s'interroge également sur la cohérence entre l'image plus haut de gamme véhiculé par nouveau ce concept de magasins et le retour à une politique de prix bas.

Une porte-parole de Carrefour s'est refusé à tout commentaire sur le contenu de cette lettre ouverte.

Le groupe Carrefour a lancé il y a moins d'une semaine son cinquième avertissement en un an après une nouvelle dégradation des ventes de ses hypermarchés en France et des chiffres décevants en Asie, suscitant le doute sur sa capacité à redresser ses performances. (Voir ) (Noëlle Mennella et Marc Angrand, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below