LEAD 2-Carrefour - La pression sur Lars Olofsson monte d'un cran

mercredi 19 octobre 2011 19h28
 

* Le fonds veut un président indépendant et deux DG choisis en interne

* Carrefour et Blue Capital se refusent à tout commentaire

* La succession du PDG semble ouverte

* Pour une enquête approfondie sur la stratégie contestée de Carrefour,

* cliquer sur le lien : link.reuters.com/wyz22s (Actualisé avec précisions, commentaires, cours)

par Pascale Denis

PARIS , 19 octobre (Reuters) - En réclamant un changement de gouvernance chez Carrefour , le fonds activiste Knight Vinke est venu accroître encore la pression sur le PDG du distributeur, dont les jours semblent désormais comptés à la tête de l'entreprise.

Le fonds, qui détient seulement 1,5% du capital de Carrefour mais qui avait mené avec succès la fronde contre le projet d'introduction en Bourse d'une partie de l'immobilier du distributeur au printemps dernier, réclame la nomination d'un président indépendant des charges opérationnelles et de deux directeurs généraux, pour l'Europe et les pays émergents.

Après de longs errements stratégiques, le report de certains de ses objectifs stratégiques, des charges exceptionnelles massives au Brésil et en Italie, pas moins de cinq avertissements sur résultats et un cours de Bourse divisé par deux en l'espace d'un an, la position de Lars Olofsson n'est aujourd'hui plus tenable, estiment à l'unisson les analystes financiers.   Suite...