18 octobre 2011 / 08:33 / dans 6 ans

LEAD 3-LVMH résiste aux aléas conjoncturels et maintient la cadence

* Le T3 dépasse les prévisions

* La croissance organique se maintient à 15%

* Ralentissement dans les vins & spiritueux (Actualisé avec avec précisions, conférence téléphonique)

par Pascale Denis

PARIS, 18 octobre (Reuters) - LVMH a maintenu la cadence d‘une très solide croissance organique au troisième trimestre, malgré les aléas de la conjoncture et les craintes de ralentissement de la demande de produits de luxe dans les pays matures.

Le chiffre d‘affaires du numéro un mondial du secteur, propriétaire du malletier Louis Vuitton, du cognac Hennessy ou des parfums Christian Dior, a progressé de 17,6% au troisième trimestre, à 6,01 milliards d‘euros, un chiffre supérieur au consensus des analystes interrogés par Reuters (5,8 milliards).

La croissance organique s‘est quant à elle maintenue à 15%, comme au premier semestre, alors que les analystes anticipaient un ralentissement à 12,5% et que la base de comparaison du troisième trimestre 2010 était déjà élevée (+14%).

“Les chiffres sont bons, ils montrent que le secteur ne subit pas le ralentissement escompté”, a commenté un analyste souhaitant garder l‘anonymat.

Après Burberry la semaine dernière (voir ), LVMH vient confirmer la résistance du secteur qui, par sa diversification géographique et sa forte exposition au moteur asiatique, peut compenser les accès de faiblesse de certains de ses marchés.

Car les chiffres, unanimement salués comme très solides par les analystes, montrent que LVMH n‘a pas été épargné par le marasme qui touche l‘Europe, où la hausse des ventes du groupe, en devises locales, a été limitée à 7%, tandis que la progression a atteint 18% aux Etats-Unis et 27% en Asie.

“Nous avons un petit ralentissement en Europe”, a reconnu le directeur financier du groupe Jean-Jacques Guiony, lors d‘une conférence téléphonique, tout en ajoutant que “l‘environnement dans lequel opère LVMH n‘a pas fondamentalement changé depuis le début de l‘année”.

Après des débuts en baisse à la Bourse de Paris, le titre LVMH s‘est repris en cours de séance pour afficher un gain de 0,4% à 114,00 euros en clôture, dans un marché en repli de 0,8%. La valeur limite sa perte à 7,8% depuis le début de l‘année, à comparer à une baisse de 14,5% pour son concurrent suisse Richemont , mais à des hausses de 12,3% pour Burberry ou de 16% pour Tiffany .

LE MOTEUR VUITTON

En marge des défilés parisiens de prêt-à-porter au début du mois, de grands noms du secteur avaient déclaré ne voir aucun signe de tassement de la demande au troisième trimestre.

Pourtant, avec la crise de la dette en Europe et les menaces de ralentissement aux Etats-Unis et en Asie, nombre d‘analystes anticipent une moindre progression du marché mondial du luxe en 2012 et ont d‘ores et déjà révisé en baisse leurs prévisions de croissance interne pour l‘an prochain. ( )

“La progression des ventes continue d’être soutenue en Asie, en Europe et aux Etats-Unis, tandis que le Japon voit un retour à la croissance”, a souligné LVMH.

Fort de ces chiffres, le groupe affiche sa “confiance” pour l‘ensemble de l‘exercice 2011, sans toutefois donner de précision sur ses anticipations pour les ventes de fin d‘année, une période cruciale pour le secteur.

Le pôle mode et maroquinerie a vu sa croissance organique atteindre 15% sur neuf mois, après 14% au premier semestre, tirée par la pépite Louis Vuitton. Le malletier, principal centre de profit du groupe, pourrait avoir dépassé les 15% de croissance interne, selon des estimations d‘analystes.

Après les hausses de prix passées sur la marque aux sacs monogrammés au premier semestre en Europe, aux Etats-Unis et en Chine, LVMH n‘entend pas procéder à de nouveaux relèvements de prix en 2011. Jean-Jacques Guiony a également indiqué que l‘accroissement des capacités de production de Vuitton devraient lui permettre de répondre sans difficulté à la demande de fin d‘année.

TASSEMENT DANS LES VINS & SPIRITUEUX

A l‘inverse, les ventes de vins et spiritueux ont vu leur croissance organique décélérer à 11% sur neuf mois. Les ventes de champagne ont baissé en volume au troisième trimestre en Europe, en raison de mauvaises performances chez Mercier. Elles ont aussi reculé aux Etats-Unis avec une gestion des stocks très serrées en prévision des ventes de fin d‘année.

Dans le cognac, la stabilité des ventes en volume aux Etats-Unis a été compensée par une forte progression en Asie, permettant de solder le trimestre sur une hausse de 8%.

Les ventes de la distribution sélective (DFS, Sephora) ont accéléré la cadence avec une croissance organique de 19%.

Le rythme s‘est très légèrement tassé dans les parfums et cosmétiques (+10%), alors que les récentes déclarations de Clarins à Reuters laissent anticiper une année 2012 difficile en Europe. Les ventes ont légèrement baissé au troisième trimestre Europe, affaiblies par de mauvaises performances en Europe du Sud, tandis que la baisse a été plus large au plan géographique pour les produits de soin de la peau, a précisé Jean-Jacques Guiony.

Dans les montres et la joaillerie, qui intègrent désormais Bulgari, la croissance reste spectaculaire, à l‘image des exportations de montres suisses, à 26%, malgré, là aussi, un ralentissement en Europe du sud, mais aussi en Suisse (pénalisée par la hausse du franc suisse). Pour le joailler italien, la croissance a été du même ordre que celle de l‘ensemble de la division.

Les chiffres de PPR , propriétaire de Gucci, sont attendus le 26 octobre et ceux d‘Hermès (dont LVMH détient 21,4%) le 4 novembre.

Voir aussi :

* Burberry, des résultats du T2 supérieurs aux attentes

* Longchamp - La demande résiste aux aléas de la conjoncture

* Hermès ne constate pas de recul des dépenses malgré le contexte

* Mode-Le ciel s‘assombrit pour les acteurs du luxe

* INTERVIEW-Clarins inquiet pour l‘Europe

* Bourse-Le luxe pâtit à son tour des craintes sur la croissance mondiale

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below