GB-Les installations nucléaires sont sûres-rapport

mardi 11 octobre 2011 21h22
 

LONDRES, 11 octobre (Reuters) - Les centrales nucléaires britanniques sont sûres et la stratégie du gouvernement pour les nouveaux sites est adéquate, a déclaré mardi l'inspecteur en chef des installations nucléaires, dans son rapport définitif.

"Je reste persuadé que les installations nucléaires du Royaume-Uni n'ont pas de faiblesse fondamentale (mais), quel que soit le niveau élevé de nos normes, la recherche de l'amélioration ne doit jamais cesser", a déclaré Mike Weightman, le responsable du Bureau pour la régulation nucléaire (ONR).

Le rapport définitif indique aussi qu'il n'y a pas lieu pour le gouvernement de changer de stratégie en ce qui concerne le choix des sites pour les nouvelles centrales.

Mike Weightman avait été chargé en mars par le gouvernement d'évaluer les conséquences pour le secteur nucléaire britannique de la catastrophe de Fukushima au Japon.

Les conclusions du rapport ont été saluées par les acteurs du secteur mardi, deux semaines après l'annonce du retrait de SSE du consortium NuGen pour la construction de nouvelles centrales de 3,6 gigawatts au Royaume-Uni.

"Avec les conclusions du rapport Weightman, nous pouvons garantir que la sécurité est la priorité la plus élevée", commente Volker Beckers, patron de RWE npower RWEg.DE, qui a des projets de construction avec son compatriote E.ON (EONGn.DE: Cotation).

"Nous investissons plus de 300 millions de livres par an dans notre flotte nucléaire. Après Fukushima, nous allons investir encore davantage", a déclaré de son côté EDF Energy dans un communiqué où le groupe s'engage à suivre les recommandations du rapport Weightman.

Dans le document, Mike Weightman recommande aux acteurs du secteur 38 pistes de réflexion liés à l'accident de Fukushima, notamment les dispositions en matière de réponse d'urgence et lse risques d'innondations.

Le Royaume-Uni a identifié huit sites possibles pour de nouvelles centrales. La première devrait être construite par EDF Energy à Hinkley Point sur la côte sud-ouest de l'Angleterre.

Les Etats de l'Union européenne ont jusqu'à la fin octobre pour soumettre leur rapports à la Commission européenne. Le rapport final consolidant tous les résultats sera présenté au Conseil européen de juin 2012.

Dans son rapport intermédiaire publié en mai, Mike Weightman avait déjà indiqué que les réacteurs nucléaires britanniques étaient sûrs et demandé aux acteurs du secteur de vérifier toutes les procédures de sécurité envisagées en cas d'événements "extrêmes". (voir (Karolin Schaps, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Guillaume)