Sony-Pas de grande annonce en vue sur la refonte de la filiale TV

mardi 11 octobre 2011 09h49
 

TOKYO, 11 octobre (Reuters) - Sony a déclaré mardi qu'il ne prévoyait pas de faire de grandes annonces sur la restructuration de sa division télévision, déficitaire depuis huit ans, alors que bon nombre de spécialistes pensaient que le groupe japonais d'électronique japonais dévoilerait sous peu des changements radicaux en la matière.

"Je suis désolé si nous avons donné l'impression qu'il allait y avoir de grandes annonces. Nous n'avons rien prévu de la sorte", a dit à Reuters Masaru Kato, directeur financier de Sony.

Début août, le vice-président exécutif du groupe Kazuo Hirai avait déclaré que Sony établirait ce mois-là un plan pour restructurer sa filiale télévision, des déclarations qui avaient donné naissance aux attentes des analystes concernant une vaste réorganisation.

Le conglomérat Sony, dont la gamme d'activités va des consoles de jeux Playstation à des produits d'assurance-vie, souffre de la concurrence de groupe sud-coréens, Samsung en tête, sur le marché des téléviseurs.

Masaru Kato a déclaré que le groupe cherchait en permanence à améliorer la rentabilité de la filiale fabrication de téléviseurs, ajoutant que le groupe répondrait de temps à autre à des questions sur ce processus en cours.

Les bénéfices de Sony sont également pénalisés par la vigueur du yen, qui se traite à 104 yens pour un euro alors que le groupe avait retenu un taux de change moyen de 115 yens.

Il y a une semaine, Kazuo Hirai avait que le groupe souhaitait augmenter la part de ses approvisionnements en zone euro afin d'atténuer l'impact de la hausse du yen face à la monnaie européenne. (voir )

Selon Masaru Kato, sur l'exercice 2011-2012, les trois quarts de la production du Sony interviendront en dehors du Japon, ajoutant qu'il était difficile d'augmenter cette proportion davantage.

Le directeur financier de Sony a également déclaré que l'entreprise se montrait prudente au sujet des ventes des mois de novembre et de décembre, période toujours cruciale pour les groupes d'électronique grand public.

"Si l'on regarde ce qui se passe en Europe et en Amérique du Nord, les perspectives sont moroses. Il n'y a aucune raison d'être optimiste."

Le titre Sony a terminé en hausse de 5,72%, faisant nettement mieux que la Bourse de Tokyo (+1,95%). (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame)