LEAD 2-EADS pas impacté par les difficultés des banques françaises

lundi 10 octobre 2011 23h21
 

* Les banques étrangères prennent le relais-Gallois

* EADS prêt à un financement "raisonnable" de ses ventes

* Appel à des décisions politiques rapides sur la crise (Actualisé avec citations de Louis Gallois et contexte)

PARIS, 10 octobre (Reuters) - EADS n'est pas impacté par les difficultés que rencontrent les banques françaises à trouver certains financements en dollars mais est prêt si besoin à financer ses ventes dans des proportions raisonnables, a déclaré lundi Louis Gallois, président exécutif de la maison mère de l'avionneur Airbus.

Il a également appelé à des décisions politiques rapides pour sortir l'économie de l'incertitude actuelle sur la crise de la dette souveraine.

"Pour le moment, côté banques françaises, il y a des problèmes de financement clairs des ventes d'avions (...) mais ce sont les banques étrangères qui prennent le relais, ce sont celles qui disposent de dollars", a-t-il dit à des journalistes.

Il s'exprimait en marge du lancement de la "Fabrique de l'Industrie", groupe de réflexion (think tank) mis sur pied par trois fédérations patronales de l'industrie afin de réfléchir aux moyens de réindustrialiser l'Hexagone.

"Les banques françaises ont indiqué qu'elles avaient certaines pénuries en dollars, mais cela ne se traduit pas pour nous par une pénurie, nous on sait faire face, je le regrette pour les banques françaises", a-t-il ajouté.

Louis Gallois a précisé qu'il faisait référence au financement des compagnies aériennes clientes, pas à celui d'EADS dont la trésorerie est positive.   Suite...