September 22, 2011 / 5:34 PM / 6 years ago

Le président du Crédit Suisse soutien sa banque d'affaires-presse

5 MINUTES DE LECTURE

* Le président défend le modèle de banque intégrée

* La banque d'investissement est utile dans les émergents

* Revue détaillée des services

* Pas de nouvelles suppressions d'emplois

ZURICH, 22 septembre (Reuters) - Urs Rohner, le président du conseil d'administration de Crédit Suisse , rejette les appels visant à séparer la banque d'investissement du reste du groupe bancaire, dans un entretien à paraître vendredi dans le magazine suisse Bilanz.

"Ce serait une fausse solution d'arrêter la banque d'affaires ou de s'en séparer. Le conseil d'administration me soutient dans cette position", a-t-il déclaré au magazine suisse allemand.

Après l'annonce la semaine dernière par UBS d'une perte de 2,3 milliards de dollars dans sa banque d'investissement due à des transactions non autorisées par un courtier fraudeur, certains politiciens suisses ont appelé UBS et Crédit Suisse à renoncer à leur banque d'affaires ou à la séparer du reste du groupe.

"On ne peut pas mener des affaires de gestion de fortune globales de cette taille sans avoir une banque d'investissement et opérer sur le marché des capitaux", réplique Urs Rohner.

"La banque d'investissement ne se limite pas seulement à des transactions pour compte propre, même si le public l'oublie souvent", a-t-il expliqué en précisant que les clients entrepreneurs des pays émergents demandent un savoir-faire et des solutions sur le marché des capitaux.

"Notre modèle intégré avec une combinaison de gestion de fortune globale ainsi que le métier de marché des capitaux orientés clients sera un avantage compétitif pour le futur, et plus précisément dans les marchés de croissance", a-t-il lancé.

ANALYSE DÉTAILLÉE

Mais Urs Rohner a admis que le ralentissement de l'économie forçait le Crédit Suisse à revoir tous ses services.

"Nous porterons notre attention dans tous les services. D'un point de vue géographique, nous ne mènerons pas une politique visant à avoir une présence dans chaque pays. Ensuite nous regarderons le type de services", a-t-il précisé.

"Nous analyserons quelles entités sont utiles pour notre modèle intégré et si elles peuvent être menées de manière durable avec une volatilité acceptable et des retours attractifs", a-t-il expliqué.

Urs Rohner a ajouté que cette analyse devait être réalisée d'ici la fin de l'année mais qu'il n'y avait pas, à l'heure actuelle, de nouveaux projets de réduction d'effectifs par rapport à la suppression annoncées de 2000 emplois après les mauvais résultats du deuxième trimestre.

Il a ajouté que Brady Dougan était l'homme de la situation pour mener cette restructuration, en le désignant comme étant "extrêmement compétent, avec de l'expérience et beaucoup d'intégrité".

Il a aussi défendu le retrait de Crédit Suisse de la gestion de fortune offshore pour les clients américains, en ajoutant qu'elle avait une politique de "tolérance zéro".

"Nous avons systématiquement introduit des règles transfrontalières plus sévères que les autres. Nous avons même perdu des employés en raison de notre stricte position", a-t-il assuré.

Crédit Suisse est dans le collimateur des autorités américaines après qu'un ultimatum a été fixé à la Suisse pour qu'elle communique des informations détaillées sur des ressortissants utilisant des comptes suisses pour échapper au fisc.

Lundi, Crédit Suisse a annoncé avoir accepté de verser 150 millions d'euros pour mettre fin à une enquête par le bureau du procureur de Düsseldorf, visant certains de ses employés en Allemagne soupçonnés d'avoir favorisé la fraude fiscale. (Emma Thomasson, version française par Robin Bleeker, édité par Danielle Rouquié)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below