LEAD 1 BNP Paribas a surpassé les attentes au T2 grâce à la BFI

mercredi 6 août 2008 08h40
 

par Yann Le Guernigou

PARIS, 6 août (Reuters) - BNP Paribas BNPP.PAZ a annoncé mercredi un bénéfice net en recul un peu moins prononcé que prévu pour le deuxième trimestre, l'activité vigoureuse de sa banque de financement et d'investissement (BFI) permettant d'atténuer l'impact de dépréciations supplémentaires dues à la crise des marchés du crédit.

Comme sa rivale la Société générale (SOGN.PA: Cotation), qui a publié ses comptes mardi, la banque s'est distinguée par une forte performance dans les activités de marché malgré l'environnement difficile.

Le résultat net, part du groupe, s'est élevé à 1.505 millions d'euros, soit 34% de moins qu'un an plus tôt, contre 1.477 millions attendus par les analystes interrogés par Reuters. L'absence de plus-values, alors que le résultat du deuxième trimestre 2007 en incluait 349 millions, et l'impact de la crise du crédit (457 millions de dépréciations nettes et 129 millions de provisions spécifiques) expliquent cette évolution.

Hormis 44 millions de provisions sur le portefeuille d'investissement de la filiale américaine BancWest, la totalité de cet impact est liée à l'exposition de BNP Paribas aux rehausseurs de crédit américains, un des secteurs les plus touchés par la crise.

Ces nouvelles dépréciations et provisions portent à 2,59 milliards d'euros la facture pour BNP Paribas de la crise du crédit entamée il y a un an, ce qui en fait un des établissements les moins touchés parmi les grands acteurs de la banque de financement et d'investissement.

FINANCEMENTS RECORDS

Le résultat brut d'exploitation du deuxième trimestre a accusé un repli de 20,8%, à 2.665 millions d'euros, légèrement plus que les 2.626 millions attendus par le consensus. Il traduit une évolution des revenus comme des coûts nettement supérieure aux anticipations des analystes.   Suite...