LEAD 1 Procter & Gamble s'attend à une vive hausse de ses coûts

mardi 5 août 2008 16h57
 

NEW YORK, 5 août (Reuters) - Procter & Gamble (PG.N: Cotation), numéro un mondial des produits de grande consommation, a fait état mardi d'une progression de ses résultats du quatrième trimestre de son exercice 2007-2008, une hausse des prix de ses produits et un contrôle de ses coûts lui ayant permis de compenser l'envolée des coûts des matières premières.

* PREVISIONS. Le groupe américain, qui fabrique notamment les couches Pampers et les rasoirs Gillette, s'attend aussi à une augmentation de trois milliards de dollars de ses coûts énergétiques et de matières premières lors de l'exercice entamé le 1er juillet, ce qui va réduire sa marge brute, et il table sur un bénéfice qui pourrait être inférieur au consensus de Wall Street.

Cette hausse de coûts est le double de celle constatée au cours du dernier exercice.

Pour le premier trimestre de l'exercice qui vient de commencer, le détenteur des marques Head&Shoulders ou Duracell, a dit prévoir un bénéfice par action compris entre 0,98 et 1,00 dollar.

* COMMENTAIRE. "C'est juste un environnement difficile et ils vont, au cours de cet exercice, essuyer le gros des récentes flambées des coûts des matières premières et de l'énergie", estime William Chappell, analyste chez Robinson Humphrey, qui reste "neutre" sur le titre P&G. * RESULTATS. P&G a annoncé un bénéfice net de 3,02 milliards de dollars sur les trois mois à fin juin, soit 0,92 dollar par action, contre 2,27 milliards (0,67 dollar par action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 0,80 dollar contre une prévision moyenne des analystes de 0,80 dollar, selon Reuters Estimates.

Le chiffre d'affaires a crû de 10% à 21,27 milliards de dollars, dépassant le consensus d'analystes de 21,04 milliards, porté par les ventes dans les pays émergents, des hausses de prix et l'impact du dollar faible, qui accroît la valeur des ventes dans les pays hors des Etats-Unis.

* HAUSSES DE PRIX. "Nous avons vu des consommateurs se tourner vers des marques moins chères (dans les détergents) qui sont encore des marques Procter & Gamble", a déclaré le directeur financier du groupe Clayton Daley lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, à propos des conséquences des hausses de prix opérées par P&G.

Il a ajouté que les consommateurs pouvaient aussi monter en gamme si le produit le justifiait comme par exemple dans certains shampooings.

* COURS DE BOURSE. Le titre Procter & Gamble gagnait 2,84% à 67,69 dollars sur le Nyse vers 14h30 GMT. /BVO/SD

(Brad Dorfman, version française Benoit Van Overstraeten et Stanislas Dembinski)