COR LEAD 1 Euler Hermes attend un T4 positif, repli du net au T3

mercredi 5 novembre 2008 16h18
 

Au 2e paragraphe, bien lire que le résultat opérationnel est de 46 millions au lieu de 30 millions

PARIS, 5 novembre (Reuters) - Toujours éprouvé par la crise financière, Euler Hermes (ELER.PA: Cotation) a publié mercredi un résultat net trimestriel en nette baisse pour la troisième fois de l'année mais assuré que son quatrième resterait bénéficiaire. Le leader mondial de l'assurance crédit, filiale du groupe allemand Allianz (ALVG.DE: Cotation), a fait état d'un bénéfice net en baisse de 76,6% sur la période juillet-septembre à 30 millions d'euros avec un résultat opérationnel en repli de 65,2% à 46 millions d'euros.

Sur les neuf premiers mois de 2008, le résultat net marque un recul de 57,7% à 152 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre s'établit à 541 millions d'euros, en hausse de 5,6%, ramenant la progression des ventes sur les neuf premiers mois de l'exercice à 3,9%, à 1,62 milliard d'euros.

Dans un communiqué, Euler Hermes souligne que ses clients et ses partenaires commerciaux "éprouvent davantage de difficultés à réagir à la conjoncture négative."

"Au second semestre 2008, les indicateurs économiques des pays industrialisés continuent de se dégrader, renforçant les scénarios de récession qui pourraient devenir réalité en 2009 dans de nombreux pays."

Le groupe ajoute que ce contexte le conduit à ne pas anticiper d'amélioration significative de son niveau de sinistralité "au cours des trois prochains trimestres au moins."

"Dans un environnement économique qui se dégrade, Euler Hermes prévoit pour le dernier trimestre 2008 un résultat positif hors événements exceptionnels tels qu'un très grand sinistre ou un effondrement des marchés financiers", poursuit le communiqué. Vers 16h15, l'action Euler Hermes gagnait 0,16% à 38,06 euros à la Bourse de Paris. Depuis le début de l'année, elle perd plus de 55%.

A Francfort, le titre Allianz avançait de 3,31% à 71,19 euros au même moment. /MB

(Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)