February 5, 2009 / 9:21 AM / 8 years ago

LEAD 1 ZFS - Bénéfice annuel en baisse plus forte que prévu

4 MINUTES DE LECTURE

ZURICH, 5 février (Reuters) - Zurich Financial Services (ZFS) ZURN.VX est sanctionné jeudi matin en Bourse pour n'avoir pas répondu aux attentes, pourtant modestes, avec ses résultats 2008.

Le titre cède 3,26% à 208 francs pendant que l'indice des valeurs vedettes .SSMI cède 1,9%. L'indice européen des assurances .SXIP se contracte de 2,58%.

Le bénéfice net a chuté de 47% à 3.039 millions de dollars en 2008, a indiqué jeudi dans un communiqsué le groupe suisse d'assurances, alors que le consensus le voyait à 3.395 millions.

Le "business operating profit" (BOP), qui a reculé de 23% à 5.186 millions, était de son côté attendu à 5.363 millions.

Le ratio combiné s'est détérioré plus que prévu à 98,1% après 95,6% alors que les marchés en attendaient 98%. Le ratio de solvabilité s'est élevé à 164% à la fin 2008.

Les primes brutes brutes du segment General Insurance se sont améliorées de 4% à 37,15 milliards après 35,7 milliards. Le total des primes a progressé à 51,9 milliards pour un consensus de 50,66 milliards.

Quant au rendement des fonds propres (ROE), il a chuté à 12,1% contre 21,3% un an plus tôt alors que les fonds propres se sont contractés de 24% à 22,1 milliards.

Zurich explique ce reflux par des pertes en capitaux non-réalisées de 3,2 milliards de dollars, des ajustements de 2,7 milliards dans les changes et des provisions pour caisse de pension de 1,1 milliard.

Le retour sur investissements des divisions a chuté pour s'inscrire en négatif à hauteur de 21,7% en raison de pertes en capital et autres amortissements pour un total de 24,9 milliards de dollars.

Au quatrième trimestre, les dépréciations totales se sont établies à 1,1 milliard de dollars avant impôts, alors que cette période a enregistré un bénéfice net de 205 millions.

"Petit Benefice Dans Un Environnement Difficile"

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le versement d'un dividende de 11 francs suisses par action, au lieu de 15 francs sur 2007.

"Nous ne voyons pas d'amélioration à court terme de l'environnement économique", prévient le directeur général James Schiro, cité dans le communiqué. Il a précisé lors d'une interview sur la télévision CNBC que les deux derniers mois "avaient été très difficiles".

Le directeur des finances, Dieter Wemmer, a ajouté lors d'une téléconférence qu'il voyait de fortes opportunités de croissance organique sans exclure des acquisitions.

ZFS prévoit de nouvelles réductions de coûts d'un volume de 200 millions de dollars et James Schiro a exclu toute levée de capital à l'heure actuelle.

Stefan Schürmann de la banque Vontobel exclut également ce scénario. "ZFS a récolté un petit bénéfice dans un environnement difficile ne lui permettant pas de naviguer sereinement", estime-t-il dans une note de recherche.

"Des chiffres légèrement décevants mais pas aussi catastrophiques que certains de ses pairs en Europe", relativise Fabrizio Croce chez Kepler Capital Markets.

"Si les chiffres paraissent plutôt maigres, ils sont au moins positifs et il est juste de relever que ZFS affiche un fort bilan et même si l'avenir proche ne promet pas de redressement, le groupe devrait passer la crise", estiment les analystes de la banque Wegelin.

Pascal Schmuck, édition Ratiba Hamzaoui

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below