February 5, 2009 / 12:30 AM / 8 years ago

LEAD 1 Cisco-Prévision décevante, réductions d'emplois possibles

4 MINUTES DE LECTURE

par Ritsuko Ando

NEW YORK, 4 février (Reuters) - Cisco (CSCO.O) a fait état mercredi de résultats trimestriels meilleurs que prévu, mais l'effet favorable laissé par ces chiffres a été dissipé par l'annonce de prévisions pour le trimestre en cours nettement inférieures aux attentes.

S'exprimant dans la foulée de la publication des résultats du deuxième trimestre, clos le 24 janvier, de son exercice 2008-2009, John Chambers, directeur général du premier équipementier mondial de réseaux a également déclaré que 2.000 emplois pourraient être supprimés en cas de nouvelle détérioration de la conjoncture économique mondiale.

Lors d'une conférence téléphonique pour analystes financiers, il a dit qu'il anticipait un recul de 15% à 20% du troisième trimestre en cours par rapport à il y a un an alors que les analystes avaient jusque-là tablé sur une baisse plus limitée de 10,5% à 8,8 milliards de dollars.

Après avoir augmenté de près de 2% dans les premiers échanges d'après-Bourse après l'annonce des résultats du deuxième trimestre, le titre Cisco perdait plus de 4% à 15,14 dollars.

Cette baisse du titre pesait également sur les futures des indices Nasdaq et S&P 500, ce qui peut laisser présager un repli généralisé du secteur technologique jeudi.

John Chambers a déclaré qu'il n'avait jamais eu autant de mal à faire des prévisions en matière de résultats au vu de la très faible visibilité du contexte économique actuel.

Pas Encore De Suppressions D'emplois Massives

Il a ajouté que l'entreprise, qui comptait quelque 67.320 employés à la fin du deuxième trimestre, continuerait à adapter ses coûts, ce qui pourrait se traduire par 1.500 à 2.000 suppressions de postes.

John Chambers a souligné que Cisco n'envisageait pas pour l'instant de suppressions d'emplois massives, mais a prévenu que de telles mesures pourraient être nécessaires en fonction de l'évolution de l'economie.

Aux yeux du directeur général du groupe, des suppressions d'emplois massives commencent quand 10% de l'effectif total est concerné.

Cisco, considéré comme étant symptomatique des évolutions de tendances en matière de dépenses informatiques, a vu ses résultats baisser au deuxième trimestre, ses principaux clients réduisant leurs dépenses dans un contexte de récession économique.

Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 7,5% à 9,1 milliards de dollars sur t le bénéfice net est tombé à 1,5 milliard, soit 0,26 dollar par action, contre 2,1 milliards (0,33 dollar par action) il y a un an.

Le bénéfice par action hors exceptionnels de Cisco, qui avait dit en novembre s'attendre à un recul de son chiffre d'affaires du deuxième trimestre compris entre 5 et 10%, s'établit à 0,32 dollar contre 0,38 dollar il y a un an.

Ces résultats sont toutefois légèrement supérieurs aux attentes des analystes, qui avaient anticipé un bénéfice net par action hors exceptionnels de 0,30 dollar par action et un chiffre d'affaires de 9,0 milliards, selon Reuters Estimates. Sous réserve que l'activité économique mondiale reprenne un rythme de croissance normal, John Chambers a dit que Cisco s'en tenait à son objectif de croissance sur le long terme d'une hausse de 12% à 17% du chiffre d'affaires par an.

Version française Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below