Allemagne - Contraction de l'économie prévue en 2009 /Bundesbank

vendredi 5 décembre 2008 11h58
 

FRANCFORT, 5 décembre (Reuters) - L'Allemagne devrait subir une contraction de 0,8% de son économie en 2009 en raison des effets de la crise financière, a annoncé vendredi la Bundesbank, qui a fortement revu en baisse ses prévisions de croissance et d'inflation.

La banque centrale allemande a ajouté que le pays ne devrait pas renouer avec une expansion de son activité avant 2010, année du rebond attendu de la croissance économique mondiale.

En juin dernier, la Bundesbank avait dit anticiper une hausse de produit intérieur brut (PIB) de 1,4% en termes réels pour 2009. Pour l'année qui se termine dans moins d'un mois, elle voit désormais une croissance de 1,6% contre une estimation précédente de +2,3%.

L'institution, qui livre ses prévisions macro-économiques deux fois par an, a levé le voilé sur ses estimations de croissance pour 2010. Selon la Bundesbank, le PIB devrait croître cette année là de 1,2% avec une inflation à 1,4%.

S'agissant de l'évolution des prix à la consommation, la banque centrale ne table plus que sur une hausse de 0,8% en 2009 alors qu'elle attendait encore +3,0% il y a six mois.

Vers le milieu de l'année prochaine, le taux d'inflation pourrait même tomber à 0,5% avant de remonter à partir du quatrième trimestre.

Les prévisions de la Bundesbank sont conformes à celles d'autres organismes, tels que le Fonds monétaire international (FMI) ou l'OCDE, qui voient également la première puissance économique de la zone euro se contracter de 0,8%.

Le ministre des Finances Peer Steinbrück a déclaré que le PIB devrait baisser de 1% en 2009 tandis que l'économiste en chef de la Deutsche Bank a estimé qu'une contraction de 4% était possible l'année prochaine. [ID:nL5490312]

"Les perspectives pour l'économie allemande se sont sensiblement détériorées depuis le début du quatrième trimestre. Il faut s'attendre à une chute significative de l'activité économique réelle au cours de l'hiver 2008-2009. L'économie allemande ne devrait pas se reprendre avant le rebond de l'activité mondiale en 2010", a souligné la Bundesbank dans son rapport. /BVO

(Marilyn Gerlach, version française Benoit Van Overstraeten)