LEAD 1 Bic - Poids du dollar au S1 mais maintien des objectifs

mercredi 6 août 2008 09h31
 

 par Noëlle Mennella
 PARIS, 6 août (Reuters) - Affecté par le ralentissement de
l'économie américaine et par la baisse du dollar, le groupe Bic
(BICP.PA: Cotation) a accusé au premier semestre une baisse de 19,6% de
son résultat d'exploitation 
 Dans un communiqué publié jeudi, le fabricant de stylos,
briquets et rasoirs jetables a néanmoins confirmé prévoir pour
la totalité de l'exercice 2008 une "légère hausse" de ses ventes
à taux de change constants et une amélioration de sa marge
d'exploitation par rapport à celle de 12,4% du 1er trimestre
2008.
En Bourse, l'action Bic, en hausse de 0,67% à l'ouverture,
inscrivait vers 9h30 un cours de 36,14 euros soit un gain de
1,09%, surperformant le CAC 40 (+0,60%).
 "Le deuxième trimestre s'est fortement amélioré par rapport
au premier trimestre mais on est affecté par le ralentissement
de l'économie américaine et par la baisse du dollar car on a une
grosse partie de notre activité en dollar", a déclaré Sophie
Palliez-Capian, directrice des relations investisseurs.
 Lors d'une conférence téléphonique, elle a précisé que Bic a
réalisait dans la zone nord américaine autour de 40% de son
chiffre d'affaires. 
 Sophie Palliez-Capian a en revanche noté que l'impact
négatif de la hausse des matières premières avait été "plus que
compensé" par une hausse des prix sur la première partie de
l'année et que cela devrait se reproduire sur la deuxième.
 Elle a ajouté que l'amélioration "significative" observée au
deuxième trimestre en termes de chiffre d'affaire et de marge
d'exploitation ainsi que les perspectives sur la deuxième partie
de l'année en termes de vente et sur nos coûts permettent au
groupe d'être confiant sur la réalisation des objectifs.
 
 PAS DE CESSIONS MAIS EVENTUELLEMENT DES ACQUISITIONS
 Par ailleurs, la directrice des relations investisseurs a
confirmé la stratégie de concentration du groupe autour de ses
trois métiers excluant ainsi toute éventualité de cession. Elle
a aussi répété que Bic restait intéressé par des acquistions
"complémentaires".
  En repli de 19,6%, le résultat d'exploitation est ressorti
à 101,1 millions d'euros sur un chiffre d'affaire de 700,5
millions d'euros (-3,9% à données publiées et +2,7% à taux de
change constants).
 Le résultat net part du groupe de la période s'inscrit en
repli de 18,5% à 70,6 millions d'euros et le bénéfice net par
action à 1,45 euro, en baisse de 17,6%.
 La marge opérationnelle a reculé de 2,8 point à 14,4%. Bic
explique qu'au deuxième trimestre, le résultat d'exploitation
comprenait une charge de 3,7 millions d'euros liée à la
fermeture en juillet 2008 de l'usine de papeterie Stypen en
France. En excluant cette charge exceptionnelle, la marge
d'exploitation du premier semestre aurait été de 14,9%.
 Dans la papeterie, le chiffre d'affaires a baissé à 5,4% à
348,4 millions (+1,7% à données comparables) tandis que la marge
opérationnelle a reculé à 13,8% contre 15,7%. 
 Pour l'ensemble de l'année, Bic prévoit que l'activité grand
public devrait y être tirée par de bonnes performances en Europe
et en Amérique latine mais il pense que l'environnement
économique restera incertain en Amérique du Nord.
 Dans l'activité rasoirs, la marge a baissé à 0,1% contre
5,1% au regard d'un chiffre d'affaire en repli de 6,1% à 124,7
millions d'euros. Le chiffre d'affaires 2008 à taux de change
constants devrait y être en faible croissance, prévoit Bic qui
table aussi sur une amélioration de la marge
d'exploitation.
 Enfin dans les briquets, la marge opérationnelle a diminué
de 3,1 points à 29,7% et les ventes de 6,4% à 176,7 millions
d'euros. Bic anticipe un léger ralentissement de la croissance
des ventes de cette activité en Europe au 2e semestre 2008 car
les ajustements de prix sur cette période seront plus faibles
 qu'au 1er semestre 2008. /NM
  (Edité par Jacques Poznanski)