5 février 2009 / 09:31 / dans 9 ans

SYNTHESE Perte pour Deutsche, créances douteuses pour Santander

Actualisé avec la chute des profits de Danske Bank

* Deutsche Bank : Perte nette de E4 mds au T4 2008;

* Santander : E9 mds de profits en 2008 mais les créances douteuses s‘envolent.

* SEB : Augmentation de capital de E1,4 md ; hausse des créances irrécouvrables

FRANCFORT/MADRID, 5 février (Reuters) - Deutsche Bank (DBKGn.DE) a fait état de sombres perspectives alors que son activité de transactions sur produits obligataires s‘est effondrée et Santander (SAN.MC) a vu ses créances douteuses s‘envoler avec la détérioration de la conjoncture.

La banque suédoise SEB (SEBa.ST) a lancé une augmentation de capital de 15 milliards de couronnes (1,4 milliard d‘euros), soulignant à son tour les conséquences de la montée des créances douteuses sur des bilans bancaires fragilisés.

Au Danemark, la Danske Bank (DANSKE.CO) a fait état d‘une chute de 93% de ses profits en 2008 à un milliard de couronnes danoises (136,7 millions d‘euros), contre 7,5 milliards attendus par les analystes, en raison de la dépréciation du goodwill sur sa filiale National Irish Bank acquise en 2005 avec Northern Bank.

La première banque danoise, qui a par ailleurs fait appel au fonds gouvernemental de soutien des banques à hauteur de 26 milliards de couronnes sous forme de titres subordonnés, a dit s‘attendre à un exercice 2009 toujours difficile.

La Deutsche Bank a accusé une perte nette de près de 4 milliards d‘euros au titre de l‘exercice 2008 en raison de dépréciations massives et d‘un effondrement de ses activités de transactions sur produits obligataires dont le revenu est passé de 8,4 milliards d‘euros en 2007 à 124 millions l‘année dernière. [ID:nL5163635]

L‘espagnole Santander, qui n‘est pas affectée par les dépréciations massives d‘actifs, a pour sa part confirmé avoir engrangé 9 milliards d‘euros de profits en 2008. En revanche, la proportion des créances douteuses dans le portefeuille de prêts est passée à 2,04% à la fin de l‘année contre 1,63% à fin septembre sous l‘effet de la dégradation de la conjoncture sur ses trois principaux marchés : l‘Espagne, le Royaume-uni et les Etats-Unis.

En dépit des inquiétudes sur la situation de l’économie espagnole, le directeur général de Santander Emilio Bottin est parvenu à éviter à sa banque les affres de la crise financière en s‘en tenant à un modèle de banques de détail et en limitant les conséquences du krach immobilier espagnol.

En revanche, la Deutsche Bank, qui avait beaucoup développé ses activités de banque d‘investissement avant le déclenchement de la crise, a dû passer pour plus de 9 milliards d‘euros de dépréciations d‘actifs.

Le premier groupe bancaire allemand a parallèlement opéré un virage stratégique en catastrophe vers la banque de détail en proposant de racheter la Postbank DBPGn.DE.

Un revirement tardif qui ne permet pas à Deutsche Bank d‘envisager sereinement les mois à venir.

“Nous estimons que les conditions très difficiles pour l’économie mondiale devraient se poursuivre, constituant des difficultés importantes pour nos clients et notre secteur d‘activité”, a déclaré le président du directoire Josef Ackermann dans un communiqué.

“Nous sommes très déçus de notre résultat du quatrième trimestre et de la perte nette pour l‘ensemble de l‘exercice qui en a résulté”, a-t-il ajouté, mettant en avant des conditions de marché “totalement sans précédent”.

Ackermann, qui avait annoncé la crise terminée pour sa banque avant même qu‘elle ait véritablement commencée, a systématiquement décliné toute aide publique pour traverser cette passe difficile.

La crise financière a contraint de nombreuses banques a augmenter leur capital, SEB étant la dernière à solliciter ses actionnaires après une chute de son résultat au quatrième trimestre en raison d‘une hausse des créances irrécouvrables sur son marché d‘origine et dans les pays baltes où elle s‘est rapidement développé au cours des dernières années.

John O'Donnell et Judy McInnes, version française Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below