5 novembre 2009 / 18:00 / dans 8 ans

LEAD 2 L'Oréal renoue avec la croissance, optimisme prudent

* CA en hausse de 0,8% au T3 à données comparables

* La conjoncture reste difficile en Europe et en Amérique du Nord

par Julien Ponthus

PARIS, 5 novembre (Reuters) - L‘Oréal (OREP.PA), numéro un mondial des cosmétiques, a renoué comme prévu avec la croissance organique de son chiffre d‘affaires au troisième trimestre et s‘est dit confiant dans la poursuite d‘une amélioration progressive malgré une demande toujours en berne.

Cette tendance positive devrait se poursuivre durant la fin de l‘année mais sans accélération notable, la conjoncture restant difficile en Europe et en Amérique du Nord, notamment sur le marché du luxe.

“Je m‘attends à ce que le quatrième trimestre soit dans la lignée des précédents”, a indiqué lors d‘une conférence téléphonique le directeur général de L‘Oréal, Jean-Paul Agon.

L‘Oréal a publié jeudi un chiffre d‘affaires de 4,23 milliards d‘euros, en hausse de 0,8% à données comparables, une progression conforme à celle attendue par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

En août, à l‘occasion de la publication de son chiffre d‘affaires semestriel, le groupe avait dit tabler sur une amélioration progressive de son chiffre d‘affaires.

“Malgré un marché qui reste difficile, la reprise de la croissance de l‘activité cosmétique au troisième trimestre est très encourageante et vient confirmer l‘amélioration graduelle des ventes que nous avions annoncée”, a commenté Jean-Paul Agon. Les ventes ont notamment été tirées par les pays émergents et l‘Asie mais ont continué à baisser en Europe et Amérique du Nord.

Si chaque division a amélioré ses performances par rapport au premier semestre, l‘activité des produits de luxe reste tendue avec une baisse des ventes de 6% à 1,025 milliard d‘euros.

Le chiffre d‘affaires des produits “professionnels”, destinés aux salons de coiffure, a reculé de 1,4% à 589,2 millions d‘euros. Les produits grand public ont mieux résisté à la crise et ont signé une hausse de leurs ventes de 5,9% à un peu plus de deux milliards d‘euros.

Julien Ponthus, édité par Marc Angrand, Gilles Guillaume et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below