5 novembre 2008 / 08:28 / dans 9 ans

SYNTHESE Résultats d'entreprises dans le contexte de la crise

(Actualisé avec Endesa, Wolters Kluwer et Commerzbank)

PARIS, 5 novembre (Reuters) - La dégradation de l‘activité économique, accentuée par l‘aggravation de la crise financière en septembre et octobre, se reflète globalement dans les résultats des entreprises, qui publient actuellement leurs comptes trimestriels et sont nombreuses à revoir à la baisse leurs prévisions.

Reuters récapitule ci-dessous les principaux résultats et prévisions présentés mercredi par des groupes cotés en Europe et en Asie.

Les entreprises françaises et américaines sont traitées par ailleurs. Pour les entreprises cotées aux Etats-Unis, un récapitulatif est disponible avant l‘ouverture de Wall Street dans le cadre des “valeurs à suivre” diffusées chaque jour en début d‘après-midi.

Pour consulter le tableau récapitulatif des résultats des entreprises françaises, cliquer sur nRESULTFA

* ARCELORMITTAL ISPA.AS, le numéro un mondial de la sidérurgie, a fait état d‘un bénéfice d‘exploitation inférieur aux attentes et prévoit un résultat en nette baisse pour le quatrième trimestre. [ID:nL5289784] Le titre perd près de 15% en matinée.

* HEIDELBERGCEMENT (HEIG.DE) a vu son bénéfice avant impôt chuter de 25% au troisième trimestre et a indiqué qu‘il lançait un nouveau plan de réduction de coûts pour contrer la volatilité des prix énergétiques et l‘impact du ralentissement économique.

Le quatrième cimentier mondial, concurrent de Lafarge LAP.PA, a maintenu sa prévision sur l‘exercice, ce qui permet au titre de gagner 1,9%.

Le bénéfice imposable est ressorti à 513 millions d‘euros et le net a chuté de 41% à 310,4 millions, mais le chiffre d‘affaires a été dopé par l‘intégration de Hanson acquis l‘an dernier et s‘est inscrit en hausse de 25% à 3,9 milliards.

* COMMERZBANK (CBKG.DE), deuxième groupe bancaire allemand, a prévenu que ses coûts de financement augmenteraient cette année. Elle a précisé que la situation de ses liquidités était relativement satisfaisante mais a estimé que le marché allemand des obligations sécurisées était “problématique”. Le titre perd plus de 4%.

Lors de la publication de ses comptes trimestriels lundi, Commerzbank avait annoncé qu‘elle puiserait 8,2 milliards d‘euros dans le fonds de sauvetage des banques mis en place par Berlin.[ID:nL3565524]

* ITV (ITV.L) a annoncé que ses chaînes avaient surperformé le marché de la publicité télévisée sur neuf mois, mais que les conditions d‘activité resteraient difficiles en 2009. Le titre dégringole de 6,4%.

Les recettes publicitaires ont baissé de 2,5% à 1,28 milliard d‘euros, alors que l‘ensemble du marché a pour sa part reculé de 3,2%. Au quatrième trimestre, ITV table sur des recettes publicitaires en baisse de 9,0%, qui devraient cependant faire mieux que le marché, attendu en recul de 9,4%.

* HANNOVER RE (HNRGn.DE) a publié une perte nette de 395 millions d‘euros en raison de dépréciations d‘investissement et des ouragans de septembre, tout en se disant en mesure d‘atteindre l’équilibre sur l‘exercice. Il recommandera cependant de ne pas verser de dividende pour 2008.

Le quatrième réassureur mondial a dit avoir réalisé environ 200 millions d‘euros de pertes en octobre pour réduire son exposition aux marchés d‘actions.

Il s‘est aussi couvert sur son portefeuille restant et estime qu‘il ne “peut plus être affecté” par la volatilité des marchés financiers si celle-ci reprend de l‘ampleur. Le titre progresse de 3,5%.

* CARLSBERG (CARLb.CO) a publié un bénéfice d‘exploitation légèrement inférieur aux attentes sur neuf mois et réduit ses prévisions sur l‘exercice dans la perspective d‘une baisse des dépenses de consommation. Le brasseur danois a dit disposer de liquidités suffisantes pour ne pas avoir besoin de refinancement jusqu‘en 2011.

Le bénéfice d”exploitation est ressorti à 887 millions d‘euros sur neuf mois, contre 5,77 millions un an plus tôt, notamment sous l‘effet de l‘acquisition des actifs est-européens de Scottish & Newcastle, mais le marché attendait 900 millions et le titre abandonne 5,6%.

* ENDESA (ELE.MC) a fait état d‘une hausse de 243% de son bénéfice net sur neuf mois, à 6,8 milliards d‘euros contre 6,499 milliards attendus, à la faveur d‘une plus-value exceptionnelle de cession d‘actifs à son concurrent allemand E.ON (EONGn.DE).

Le chiffre d‘affaires de la compagnie d’électricité a progressé de 31,5%, dopé par la flambée des tarifs de gros en Espagne et en Amérique latine. Mais Endesa a signalé une augmentation de 12,1% de ses coûts de financement, à 752 millions d‘euros sur la période. Le titre perd près de 1,3%.

* NEXT (NXT.L), deuxième distributeur textile britannique, a fait état d‘un chiffre d‘affaires dans le haut de la fourchette de ses prévisions pour le troisième trimestre et a confirmé ses prévisions sur l‘exercice. Mais le concurrent de Marks & Spencer (MKS.L) [ID:nL09497221] a prévenu que 2009 serait une année difficile.

Les ventes ont baissé de 4,4% à périmètre comparable sur les trois mois à fin octobre. Le titre abandonne plus de 3%.

* WOLTERS KLUWER (WLSNc.AS), premier éditeur européen dans le domaine juridique et fiscal, a réduit ses perspectives de croissance de chiffre d‘affaires, en raison de la détérioration des conditions de marché, mais a maintenu sa prévision de bénéfice par action, de marge brute et de free cash flow sur l‘exercice. Le titre perd près de 3%.

Le néerlandais avait déjà abaissé en juillet la prévision de croissance de son chiffre d‘affaires pour tenir compte du tassement observé auprès de sa clientèle d‘entreprises et de services financiers.

* SAS (SAS.ST) a publié une perte avant impôt plus marquée que prévu en raison d‘une importante charge d‘amortissement de survaleur concernant sa filiale espagnole Spanair. C‘est le quatrième trimestre consécutif de perte pour la compagnie aérienne scandinave, dont le titre perd 5,9%.

La perte avant impôt s’élève à 1,8 milliard de couronnes suédoises (182 millions d‘euros), contre un déficit de 177 millions de couronnes attendu.

* SANYO (1614.TW) a fait état d‘un bénéfice d‘exploitation en recul de 11,3% au premier semestre, à fin septembre. Le groupe d’électronique est cependant parvenu à faire grimper son bénéfice net semestriel de 104,3% grâce à la cession à Kyocera (6971.T) de son activité dans la téléphonie mobile.

Sur l‘exercice, à fin mars 2009, Sanyo confirme que son bénéfice d‘exploitation devrait chuter de 34,3%, son chiffre d‘affaires étant attendu en quasi stagnation (+0,1%).

/DR

version française Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below