Cable & Wireless-Chute du titre après prévision revue en baisse

jeudi 5 novembre 2009 11h23
 

LONDRES, 5 novembre (Reuters) - L'action de Cable & Wireless (C&W) CW.L chutait à la Bourse de Londres, après la révision à la baisse jeudi des prévisions de bénéfice annuel de l'opérateur télécoms britannique en raison de la faiblesse de son activité dans les Caraïbes.

"Nous avons ramené notre prévision d'Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) [pour le pôle International] à une fourchette comprise entre 880 millions et 900 millions de dollars (593 millions à 606 millions d'euros), une baisse nette de 35 millions à 55 millions de dollars," a expliqué le groupe.

La prévision d'Ebitda total a été révisée à une fourchette comprise entre 989 millions et 1 milliard de livres (1,1 milliard à 1,11 milliard d'euros), contre une précédente estimation de 1,03 milliard de livres.

Pour son premier semestre fiscal, grâce à des réductions de coûts et à une performance plus solide de sa division Worldwide, C&W a fait état d'un Ebitda de 463 millions de livres (+30%), contre 454 millions attendus par les analystes interrogés par Reuters. Le chiffre d'affaires est en revanche ressorti inférieur aux attentes, à 1,86 milliard de livres contre 1,92 milliard anticipé.

Malgré l'annonce d'une stabilisation des conditions dans les autres régions en dehors des Caraïbes qui devrait l'aider à aller de l'avant et à scinder ses activités, le titre perdait 6,62%, à 138,2 pence à 10h16 GMT.

Les analystes ont pourtant expliqué qu'il s'attendait à la révision de C&W, la baisse du tourisme dans les Caraïbes réduisant la demande pour les services de la société. Ils ont également ajouté que les commentaires portant sur la scission n'apportait rien de vraiment nouveau.

Le deuxième opérateur télécoms britannique après BT Group (BT.L: Cotation), qui avait annoncé son projet de scission mais avait dû le reporter il y a un an à cause de la volatilité des marchés, a ainsi dit jeudi qu'il envisageait de réactiver ses plans en la matière.

La société envisage ainsi de scinder ses activités en un pôle Worldwide, qui intervient dans les communications professionnelles en Europe, en Asie et aux Etats-Unis, et un pôle International, qui fournit des services de téléphonie fixe et mobile notamment dans les Caraïbes, à Macao, ou au Panama.

"A la suite des signes montrant que les conditions sur les marchés financiers sont davantage pacifiés, nous envisageons maintenant de coter en Bourse de manière indépendante les deux activités," a déclaré le président du groupe, Richard Lapthorne.

"Le conseil d'administration estime qu'une scission est la bonne structure pour générer de la croissance à l'avenir et de la valeur pour les actionnaires en permettant aux deux activités de poursuivre leur stratégie indépendamment l'une de l'autre, et il tient à faire avancer [ce projet] aussi rapidement que possible."

(Kate Holton, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)