25 juillet 2008 / 12:41 / dans 9 ans

LEAD 1 M6 renonce à viser une hausse de ses recettes pub en 2008

par Cyril Altmeyer

PARIS, 25 juillet (Reuters) - M6 (MMTP.PA) a renoncé à prévoir une hausse, même légère, des recettes publicitaires de la chaîne en 2008, dans un marché qui devrait reculer de plus de 3%, a déclaré vendredi Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe de télévision.

“Pour la chaîne M6, nous ne prévoyons pas de croissance de nos revenus publicitaires sur l‘année 2008 dans le marché tel qu‘il existe aujourd‘hui mais un écart positif ou négatif est très vite arrivé”, a-t-il dit lors d‘une conférence téléphonique avec des analystes. Il avait confirmé fin mai à Reuters anticiper une “légère progression” des recettes publicitaires de la chaîne en 2008.

“Nous estimons que le marché de la pub télévisée devrait être en recul supérieur à 3% cette année dans l‘ensemble”, a-t-il ajouté.

Les recettes publicitaires, restées stables à 367 millions d‘euros au premier semestre devraient à nouveau stagner au second semestre, a souligné Nicolas de Tavernost.

Pour 2009, M6 ne pourra pas beaucoup compter sur les transferts des chaînes de France Télévisions dont la publicité sera supprimée à partir de 2d0 heures dès le 1er janvier, avant une disparition totale en 2012.

Nicolas de Tavernost a évalué à 250 millions d‘euros - contre 450 millions d‘euros par la commission Copé - la publicité qui ne sera pas investie sur France Télévisions en 2009 et dont M6 pourrait récupérer “une part” non définie (voir encadré : [ID:nL512557]).

COUT DE GRILLE QUASI STABLE EN 2009

Mais dans l’éventualité d‘un retournement ultérieur du marché, Nicolas de Tavernost a déclaré qu‘il n‘avait pas l‘intention de “lever le pied” sur le coût de la grille, afin de gagner des parts de marché.

Le coût de la grille devrait augmenter d‘environ 5% au second semestre, après avoir progressé de 32,8% à 194,5 millions d‘euros au premier sous l‘impact de l‘investissement de 50 millions d‘euros dans l‘Euro 2008 de football qui s‘est soldé par une perte de 30 millions. Hors Euro 2008, le coût de grille a baissé de 1,4% sur la période.

“Une partie significative du montant de l‘Euro 2008 sera réinvestie en 2009. Nous prévoyons une sorte de stabilité du coût de grille en 2009 comparé à 2008”, a déclaré Nicolas de Tavenost, confirmant également l‘objectif d‘un coût de grille environ 400 millions d‘euros en 2012.

Il a en outre souligné qu‘il n‘excluerait pas d‘augmenter “de manière significative” le coût de grille de la chaîne de la Télévision numérique terrestre (TNT) W9, laquelle a enregistré pour la première fois un résultat opérationnel positif au premier semestre - de trois millions d‘euros - et devrait l’être aussi sur l‘ensemble de l‘exercice.

L‘Assemblée nationale a adopté début juin un amendement à la Loi de modernisation de l’économie (LME) faisant passer de 2,5% à 8% le seuil d‘audience au-delà duquel un groupe ne peut pas détenir plus de 49% du capital d‘une chaîne, répondant aux doléances de M6 et de TF1 (TFFP.PA) dont les audicences de W9 et de TMC n‘ont cessé de progresser.

Vers 14h35, l‘action M6 gagne 1,47% à 14,48 euros à la Bourse de Paris, à contre-tendance de l‘indice DJ Stoxx des médias .SXMP (-1,7%) et de TF1 (-0,1%), le marché saluant l‘annonce jeudi soir de résultats semestriels meilleurs que prévu, bien qu‘en recul de 29,5% sous l‘impact du coût de l‘Euro 2008.

Eric Ravary, analyste chez CM-CIC, qui recommande M6 à “accumuler”, cite dans une note de recherche “la solidité du ‘modèle M6’ : capacité à maîtriser le coût de la grille dans des périodes défavorables sans sacrifier l‘audience, forte croissance de la rentabilité des nouvelles chaînes, W9 principalement.” TF1, qui avait déclaré en mai prévoir une baisse d‘environ 3% de son chiffre d‘affaires consolidé en 2008 dans un contexte publicitaire difficile au lieu d‘une croissance de 2,4% estimée auparavant, publiera ses résultats semestriels jeudi 31 août après la clôture. /CA

Tableau des résultats : [nWEA3170]

Consensus [nL22374070]

(Edité par Yann Le Guernigou)

Service économique. Tél : 01 49 49 53 86 Reuters Messaging: nathalie.meistermann.reuters.com@reuters.net

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below