GMAC annonce une cinquième perte trimestrielle consécutive

mercredi 5 novembre 2008 15h44
 

NEW YORK, 5 novembre (Reuters) - GMAC a annoncé mercredi avoir perdu 2,52 milliards de dollars au troisième trimestre en raison de la chute des prix de l'immobilier et de dépréciations liées à des crédits-baux et indiqué que sa filiale de crédits immobiliers, l'une des plus importantes des Etats-Unis, pourrait ne pas survivre.

Cette perte trimestrielle, la cinquième consécutive, est à comparer à une perte de 1,6 milliard de dollars enregistrée un an auparavant et porte à 7,9 milliards de dollars les pertes accumulées depuis la mi-2007.

Residential Capital (ResCap), la filiale de prêts immobiliers de GMAC, a perdu 1,91 milliard de dollars au dernier trimestre et plus de neuf milliards de dollars sur les 24 derniers mois.

"Les conditions économiques et celles du marché ont formé un environnement hostile à nos activités", explique Alvaro de Molina, le directeur général de GMAC, dans un communiqué. "Dans le climat actuel, notre premier objectif est de faire un usage raisonnable de nos ressources et de prendre les décisions qui s'imposent pour répondre au problème de l'accès réduit aux liquidités."

ResCap a eu du mal à maintenir ses niveaux de capitaux et de liquidités en raison de la détérioration du marché de l'immobilier, explique GMAC.

"En l'absence de facteur économique favorable à GMAC, des doutes sérieux entourent la capacité de ResCap à conserver sa pleine activité", poursuit le communiqué.

Ces résultats risquent d'affecter General Motors (GM.N: Cotation), qui détient toujours 49% de GMAC, également basé à Detroit, après en avoir vendu 51% en 2006 au fonds de capital investissement Cerberus Capital Management. [CBS.UL]

Affaibli par le durcissement du marché du crédit, la chute des prix de l'immobilier et des ventes automobiles et la hausse des défauts de paiement, GMAC tente de changer de direction.

Fin octobre, le groupe a fait part de son intention de se muer en holding bancaire. Il compte également réduire sensiblement sa dette, quelques mois à peine après avoir réalisé un plan de refinancement de 60 milliards de dollars. [ID:nLU450615]

En prenant un statut d'établissement bancaire, GMAC pourrait plus facilement profiter du plan de recapitalisation bancaire de 250 milliards de dollars mis au point par le Trésor américain. /NDE

(Jonathan Stempel, version française Nicolas Delame)