Cisco chute en après-Bourse après des propos de mauvais augure

mercredi 5 novembre 2008 23h24
 

SAN FRANCISCO, 5 novembre (Reuters) - Le premier équipementier mondial de réseaux Cisco (CSCO.O: Cotation) chutait de plus de 6% en après-Bourse mercredi, des propos préoccupants du groupe sur les perspectives économiques éclipsant des trimestriels sinon conformes aux attentes.

L'action du géant américain a gagné dans un premier temps plus de 1% après la publication des résultats du semestre au 24 octobre, premier de l'exercice.

Mais le titre s'est ensuite retourné à la baisse pour plonger à 16,25 dollars - l'action a clôturé à 17,39 - quand le groupe a déclaré que les difficultés économiques que traversent les États-Unis s'étaient maintenant propagées aux principaux marchés à l'étranger, notamment l'Europe, les pays émergents et l'Asie.

En ce qui concerne le trimestre écoulé, le chiffre d'affaires a progressé de 8% à 10,3 milliards de dollars, une performance conforme à celle du trimestre précédent et au consensus des analystes interrogés par Reuters, signe que les opérateurs télécoms et les entreprises en général continuent d'acheter des routeurs et des commutateurs pour gérer le trafic croissant sur internet, et ce en dépit de la crise.

Le bénéfice net du groupe a plus ou moins stagné à 2,2 milliards de dollars, soit 37 cents par action, contre 2,2 milliards (35 cents) un an plus tôt. Hors exceptionnels, le BPA ressort à 42 cents, contre 40 cents un an plus tôt.

Cisco a malgré tout répété son objectif d'une croissance de son chiffre d'affaires de 12 à 17% sur le long terme. /GG

(Ritsuko Ando, version française Gilles Guillaume)