5 novembre 2009 / 08:09 / il y a 8 ans

LEAD 2 Unilever - Hausse des volumes meilleure que prévu au T3

* Volumes en hausse de 3,6% sur la période, contre +2,8% attendus * Ventes sous-jacentes en progression de 3,4% * Le titre recule de 3%.

LONDRES, 5 novembre (Reuters) - Unilever (ULVR.L) (UNc.AS) a fait état jeudi d'une hausse de 3,6% de ses ventes en volumes à périmètre constants pour le troisième trimestre, une progression supérieure aux attentes, tout en se disant bien parti pour renouer avec la croissance sur l'ensemble de l'année.

Le numéro trois mondial de l'agro-alimentaire, notamment propriétaire des glaces Ben & Jerry's, des soupes Knorr ou encore des savons Dove, a vu son chiffre d'affaires sous-jacent progresser de 3,4% sur la période.

Douze analystes interrogés par Reuters avaient anticipé une hausse en volumes de 2,8% et une progression des ventes sous-jacentes de 3,0%.

Le groupe anglo-néerlandais a souligné que tous ses marchés et toutes les catégories de produits avaient affiché de la croissance sur la période.

"Nous sommes en ligne avec notre objectif de renouer avec la croissance des volumes tout en protégeant nos marges et nos flux de trésorerie pour l'ensemble de l'année", déclare Paul Polman, directeur général d'Unilever, cité dans un communiqué.

Le directeur financier Jim Lawrence a indiqué "anticiper une croissance des volumes au quatrième trimestre et qu'il ne voyait pas pourquoi l'élan pris par le goupe ralentirait."

Les conditions du marché restent difficiles, ajoute-t-il, d'autant que le chômage continue de grimper et que la confiance du consommateur reste fragile.

Jim Lawrence précise que les ventes ont été dopées à hauteur de 0,5 point de pourcentage par la présence d'un jour ouvré supplémentaire en Europe occidentale.

Le bénéfice net par action a été de 0,38 euro sur la période. A périmètre constant, il est ressorti à 0,43 euro, là où les analystes avaient attendu en moyenne 0,38 euros selon Thomson Reuters I/B/E/S.

"Les bons résultats du troisième trimestre montrent qu'Unilever a fait ce qu'il a dit qu'il ferait. C'est notre titre préféré dans le secteur de la consommation et il semble de plus en plus déterminé à laisser derrière lui l'ancien Unilever", salue James Edwardes Jones, analyste chez Execution.

Vers 11h10 GTM, le titre Unilever perdait 3,08% à 20,16 euros à la Bourse d'Amsterdam et 3,12% à 17,73 livres à la Bourse de Londres. L'indice regroupant les valeurs de l'agro-alimentaire européennes .SX3P perdait de son côté 0,79%.

Pour relativiser le recul du titre Unilever, les investisseurs ont souligné que la valeur avait fortement augmenté en octobre et que, depuis le début de l'année, elle surperforme l'indice sectoriel de quelque 3%.

David Jones, version française Benoit Van Overstraeten et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below