La banque belge KBC modifie des points du plan de renflouement

vendredi 5 décembre 2008 19h44
 

BRUXELLES, 5 décembre (Reuters) - Le groupe financier belge KBC (KBC.BR: Cotation) a annoncé vendredi avoir accepté de modifier certains détails du plan de recapitalisation de 3,5 milliards d'euros consenti par l'Etat belge.

Ce plan sera effectif à la fin de l'année.

La possibilité pour l'Etat de convertir ses titres en actions ordinaires a été supprimée, ce qui élimine ce faisant la dilution pour les actionnaires de KBC.

KBC pourra racheter tout ou partie des titres de l'Etat à tout moment à 150% du prix d'émission. A l'origine, l'Etat avait la possiblité d'échanger un de ses titres pour une action ordinaire dans ce cadre.

En échange, l'Etat gagnera davantage : les éléments de calcul de paiement du dividende annuel ont été modifiés de façon à ce que l'Etat obtienne un coupon plus avantageux.

En second lieu, KBC pourra échanger tout ou partie de certains titres en actions sur la base d'un pour un à partir de la quatrième année. L'Etat pourra toutefois choisir de se voir rembourser ses titres. Le prix a été accru : l'Etat pourra obtenir 115% du prix d'émission au lieu de 100% à l'origine. Ce taux pourra augmenter de 5 points de pourcentage chaque année pour atteindre un maximum de 150%.

"C'est gagnant-gagnant pour les deux parties", a déclaré une porte-parole de KBC.

KBC est la troisième des banques belges à avoir accepté des fonds publics. L'établissement est toutefois considéré comme beaucoup plus sain que Fortis FOR.BR FOR.AS et Dexia (DEXI.BR: Cotation) DEXI.PA. /DRO

(Philip Blenkinsop, version française Danielle Rouquié)