5 mars 2009 / 07:22 / il y a 9 ans

SYNTHESE SALON L'auto espère faire encore rêver malgré la crise

(répétition sans changement)

* Le salon de l‘automobile de Genève ouvre ses portes au grand public jeudi, jusqu‘au 15 mars

* Les constructeurs répètent que la priorité va à la sauvegarde des liquidités

* Les véhicules électriques devraient tenir la vedette

par Matthias Blamont

GENEVE, 5 mars (Reuters) - La 79e édition du salon international de l‘auto et des accessoires de Genève ouvre ses portes au grand public jeudi et tous les constructeurs tenteront de convaincre leurs visiteurs que l‘automobile a toujours un bel avenir devant elle.

Beaucoup plus discrètes qu‘en 2008, les “majors” du secteur se sont efforcées d‘afficher une attitude résolument combative lors de deux journées réservées à la presse, alors que le secteur traverse une crise jugée d‘une violence extrême par tous les observateurs.

Le début de 2009 augure d‘ailleurs d‘un exercice encore très chahuté. D‘après les dernières données disponibles auprès de l‘Association des constructeurs européens d‘automobiles (ACEA), les ventes ont décroché de 27% sur un an sur le Vieux continent en janvier, leur neuvième mois consécutif de baisse.

Selon l‘ACEA, les immatriculations devraient diminuer de 15% en 2009. Aux Etats-Unis, pays devenu le deuxième marché automobile mondial derrière la Chine, les immatriculations ont plongé de plus de 40% en février et le marché américain évolue désormais à son plus bas niveau depuis près de 30 ans.

“La crise est d‘une ampleur inédite, il y toujours une absence totale de visibilité. Les constructeurs vont devoir se préparer à de nouvelles restructurations et si la situation se détériore encore, les états vont devoir les aider davantage”, pronostique Georges Dieng, analyste automobile chez Natixis Securities.

Selon lui, le marché automobile ne devrait pas redécoller avant 2010.

Soucieux de préserver l‘emploi, les pouvoirs publics de plusieurs pays ont décidé de voler au secours de leurs fleurons automobiles. En France, en Espagne et en Italie, les constructeurs bénéficient de prêts bonifiés qui devraient leur permettre de surmonter leurs difficultés de refinancement, au moins en 2009.

Outre-Atlantique, General Motors (GM.N), qui a perdu 82 milliards de dollars et supprimé 92.000 emplois ces quatre dernières années, a bénéficié de “prêts d‘urgence” de 13,4 milliards de dollars. Il a sollicité de nouveaux prêts ces dernières semaines qui pourraient porter le montant du soutien du contribuable à près de 30 milliards.

Et le sort de ses filiales européennes Saab, Vauxhall et Opel était encore incertain mercredi soir.

DEFLATIONNISTE

“La filière automobile est considérée comme une industrie déflationniste: elle ne peut transférer au client final qu‘une faible hausse de ses propres coûts face à des contraintes environnementales de plus en plus sévères. Il importe donc, pour être rentable, de maximiser les volumes produits”, explique Yann Lacroix, responsable des études sectorielles chez Euler Hermes.

De nombreux spécialistes soulignent en outre que les primes à la casse mises en place de par le monde servent essentiellement les petites voitures, certes plus respectueuses de l‘environnement mais moins rémunératrices.

Interrogés sur leurs perspectives, l’écrasante majorité des firmes automobiles a refusé de communiquer des prévisions et souligné que la priorité allait à la préservation des liquidités et à la diminution des stocks.

Martin Winterkorn, président du directoire de Volkswagen (VOWG.DE), a toutefois affirmé que le premier constructeur européen dégagerait un bénéfice cette année [ID:nL3494902].

Quant à la consolidation, attendue par certains professionnels, les dirigeants ont fait remarquer que les tensions persistantes entourant le marché du crédit limitaient les prises d‘initiatives. Les visiteurs du salon automobile de Genève constateront en tous cas que les constructeurs ont pris la mesure du défi environnemental du XXIème siècle et les modèles électriques ont toutes les chances d’être les vedettes de la manifestation. Au cours d‘une interview accordée à Reuters, Renault (RENA.PA) a confirmé viser la vente annuelle de plus de 100.000 véhicules de ce type à partir de 2012 [ID:nL3684228].

L‘italien Pininfarina (PNNI.MI) s‘apprête de son côté à commercialier la “Bluecar” avec le groupe français Bolloré (BOLL.PA).

Au total, près de 850 marques seront représentées à “Geneva Palexpo” du 5 au 15 mars et plus de 120 premières mondiales sont annoncées. Les organisateurs attendent encore une forte affluence, sans doute parce que même en temps de crise, l‘automobile fait toujours rêver.

Voir aussi: LE POINT sur l‘automobile [ID:nAUTOFR]

édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below