LEAD 1 Mazda et Mitsubishi dans le rouge sur l'exercice 2008-09

mercredi 4 février 2009 11h12
 

par Chang-Ran Kim

TOKYO, 4 février (Reuters) - Mazda Motor (7261.T: Cotation) et Mitsubishi Motors (7211.T: Cotation) ont annoncé à leur tour mercredi qu'ils seraient dans le rouge sur l'exercice 2008-2009 clos fin mars, le recul de la demande provoquant une baisse de la production

Ces annonces n'ont pas surpris dans la mesure où Toyota Motor (7203.T: Cotation), le numéro un du secteur, et Honda Motor (7267.T: Cotation) ont sabré leurs projections ces dernières semaines, invoquant également les incidences de la forte appréciation du yen. Nissan Motor (7201.T: Cotation) devrait être en perte au niveau de l'exploitation, selon la presse.

Un peu partout dans le monde, les constructeurs automobiles mettent leur personnel en chômage technique et ralentissent la production pour éviter une coûteuse accumulation des stocks. Mais la demande ne décolle pas - les ventes n'ont jamais été aussi faibles depuis 27 ans en janvier aux USA - et la production risque fort d'attendre bien au-delà de la fin de l'exercice 2008/09 avant de repartir.

Mazda, le cinquième constructeur japonais détenu à 13% par l'américain Ford (F.N: Cotation), s'attend désormais à une perte d'exploitation de 25 milliards de yens pour l'exercice au lieu d'un profit de 90 milliards de yens. Cette prévision est encore plus mauvaise que la plus basse donnée par une enquête Reuters effectuée auprès de 15 analystes et qui donnait une perte de 19 milliards de yens.

Mazda, particulièrement vulnérable au yen fort compte tenu du niveau élevé de ses exportations, table sur une perte nette annuelle de 13 milliards de yens au lieu d'un profit de 50 milliards.

Sur le trimestre octobre-décembre, il a dégagé une perte d'exploitéation de 24,2 milliards de yens contre un bénéfice de 35,3 milliards un an auparavant. Le chiffre d'affaires a chuté de 40% à 512,4 milliards.

Le constructeur réduira sa production de 48.000 véhicules de plus durant l'exercice en cours et prédit que la production restera basse au moins jusqu'au trimestre avril-juin.

Mitsubishi Motors, numéro six du secteur, prévoit une perte nette de 60 milliards de yens sur l'exercice annuel et un bénéfice d'exploitation de cinq milliards de yens, contre un bénéfice net de 20 milliards de yens et un bénéfice d'exploitation de 50 milliards de yens prévus fin octobre.   Suite...