4 novembre 2009 / 07:26 / il y a 8 ans

LEAD 2 Adidas - Bénéfice d'exploitation en baisse de 29% au T3

* Bénéfice d'exploitation du T3 en baisse de 29%

* Chiffre d'affaires en recul de 6,3%

* Objectifs de 2009 confirmés

* Se dit prudemment optimiste pour 2010

(actualisé avec citations, directeur financier, analyste)

par Eva Kühnen

FRANCFORT, 4 novembre (Reuters) - Adidas AG ADSG.DE, numéro deux mondial des articles de sport derrière Nike (NKE.N), s'est dit prudemment optimiste pour 2010 après avoir publié un bénéfice d'exploitation en recul de près d'un tiers pour le troisième trimestre, en ligne avec les prévisions des analystes.

Le groupe basé à Herzogenaurach a combattu la baisse de la demande en diminuant ses coûts et en réduisant ses opérations tout en conservant le même niveau de dépenses de marketing.

Son bénéfice d'exploitation a reculé de 29% au troisième trimestre à 336 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 2,89 milliards d'euros, en baisse de 6,3%.

Ces résultats sont globalement conformes aux prévisions des analystes interrogés par Reuters.

"Le sentiment des consommateurs et de la distribution oscille toujours entre crainte et optimisme. Toutefois, nous sommes prêts à faire face à toute difficulté qui pourrait jaillir sur notre chemin et je suis prudemment optimiste", déclare le président du directoire Herbert Hainer, dans un communiqué.

"Avec un contrôle rigoureux des stocks, une meilleure situation financière et une organisation allégée, nous abordons 2010 avec des produits innovants, des concepts excitants et concentrés sur les tâches à remplir", ajoute-t-il.

Jugeant qu'il était trop tôt pour livrer des objectifs précis pour 2010, Herbert Hainer a toutefois estimé que les difficultés se poursuivraient au premier semestre de l'année prochaine sur certains des marchés clés d'Adidas, comme la Chine ou les Etats-Unis.

Il a dit croire "fortement" que le plus dur était passé et a précisé s'attendre à des achats de fin d'année meilleurs qu'en 2008.

La marque aux trois bandes a réaffirmé sa prévision d'une baisse des marges, du bénéfice net et du bénéfice par action sur l'ensemble de 2009 en raison de coûts d'exploitation en hausse et elle estime que ses ventes devraient reculer de 5% environ.

La marge brute du groupe a souffert au troisième trimestre, à cause d'une hausse du coût des matières premières, une forte dévaluation du rouble russe par rapport à l'euro EURRUBON=MCX et des ventes à prix cassés qui ont permis de réduire les stocks.

Le groupe s'attend à un bénéfice net de 230 à 260 millions d'euros sur l'ensemble de l'année, ce qui implique qu'il soit au moins à l'équilibre au dernier trimestre.

Son directeur financier Robin Stalker a déclaré tabler sur un bénéfice sur la période octobre-décembre, ajoutant que la réorganisation d'Adidas avait été bien moins coûteuse que prévu.

Pour Herbert Sturm, analyste chez DZ Bank, "le principal levier à court terme est l'amélioration des stocks". Adidas devrait selon lui bénéficier de la reprise attendue l'an prochain, d'une baisse de ses coûts et de la force de l'euro, étant donné que plus 90% de ses coûts en matières premières sont libellés en dollars.

"Cerise sur le gâteau, la Coupe du monde de football 2010 en Afrique du Sud aura un impact positif", souligne-t-il.

Au troisième trimestre, le bénéfice d'exploitation de Reebok, division d'Adidas depuis 2006, a quant à lui reculé de 34% à 17 millions d'euros.

Herbert Hainer a déclaré ne pas s'attendre à une grande amélioration de la profitabilité de Reebok au quatrième trimestre.

version française Gwénaelle Barzic et Jean Décotte

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below