4 mai 2009 / 12:03 / il y a 8 ans

LEAD 3 GDF Suez- Le T1 dépasse les attentes, objectifs confirmés

* CA et Ebitda du T1 supérieurs aux attentes

* Prévisions confirmées pour 2009 et 2011

* Le titre monte en Bourse

(actualisé avec acompte sur dividende §5)

par Benjamin Mallet

PARIS, 4 mai (Reuters) - GDF Suez GSZ.PA a publié lundi un chiffre d‘affaires et un Ebitda (résultat brut d‘exploitation) supérieurs aux attentes au 1er trimestre, grâce notamment à ses arbitrages dans le gaz.

Dans un communiqué, l’énergéticien a en outre confirmé viser une hausse de son Ebitda sur l‘ensemble de 2009 “en dépit d‘une conjoncture économique et de prix de l’énergie déprimés”.

Lors de l‘assemblée générale de ses actionnaires, GDF Suez a par ailleurs confirmé mardi qu‘il visait un Ebitda de 17 à 18 milliards d‘euros en 2011.

La société a également réaffirmé l‘accélération de son “plan de performance” de 1,8 milliard d‘euros à l‘horizon 2011, avec 650 millions de contribution attendus fin 2009, tout en confirmant son plan d‘investissement de 30 milliards sur 2008-2010.

GDF Suez entend verser le 18 décembre prochain un acompte sur dividende de 0,80 euro au titre de 2009.

Les ventes du groupe se sont élevées à 25,6 milliards d‘euros sur les trois premiers mois de l‘année, en croissance de 11,7% (+10,0% en organique), tandis que son Ebitda a atteint 5,3 milliards, en hausse de 14,7% (+12,6% en organique).

Selon le consensus Reuters Estimates, les analystes attendaient en moyenne un chiffre d‘affaires trimestriel de 24.237 millions d‘euros et un Ebitda de 4.788 millions.

Par activité, le chiffre d‘affaires de la branche Infrastructures affiche une progression brute de 39,8% (identique en organique), celui de la division Energie France croît de 21,5% (+21,3% en organique), les ventes de Global Gaz & GNL augmentent de 21,4% (+18,9% en organique) et celles de la branche Energie Europe et International de 9,4% (+6,0% en organique).

La branche Energie Services a quant à elle crû de 5,4% (+3,8% en organique), tandis que l‘Environnement recule de 2,9% (-2,8% en organique).

GDF Suez a toutefois souligné que l‘Ebitda intégrait des facteurs non récurrents, dans la mesure notamment où “la forte variation des prix des produits pétroliers qui n‘a encore affecté que modérément les activités d‘exploration et de production est intervenue dans le contexte d‘un hiver froid en Europe générant des opportunités d‘arbitrage pour le groupe”.

“EQUILIBRE DU MODELE”

Le chiffre d‘affaires du 1er trimestre a quant à lui été pénalisé de 363 millions d‘euros par la non-répercussion de la totalité des coûts dans les tarifs réglementés en France, qui ont baissé de 11,3% le 1er avril.

GDF Suez a souligné que cette baisse répercutait notamment celle des coûts d‘approvisionnement “sans toutefois introduire de rémunération de l‘activité de commercialisation”.

Les performances du 1er trimestre “témoignent de l’équilibre du modèle de développement, des métiers et des implantations géographiques du groupe”, a estimé GDF Suez.

“Elles illustrent sa robustesse pour faire face à la crise actuelle. Néanmoins, ce niveau de croissance intègre des éléments non récurrents spécifiques au 1er trimestre 2009 non extrapolables à l‘ensemble de l‘année 2009.”

La dette nette de GDF Suez s’établissait à 27,8 milliards d‘euros à fin mars 2009 contre 28,9 milliards au 31 décembre 2008.

Vers 15h45, le titre GDF Suez gagnait 4,21% à 28,45 euros, tandis que le CAC 40 progressait de 1,38%. Dans le même temps, l‘indice sectoriel européen .SX6P avançait de 1,87%.

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below