4 décembre 2008 / 11:55 / dans 9 ans

LEAD 2 Nokia - Baisse sensible du marché du mobile dès le T4

* Nokia prévoit un affaiblissement d‘au moins 5% du marché du mobile en volume en 2009

* Le marché sera plus faible que prévu au T4

* Le titre en nette hausse sur la perspective d‘une hausse de ses parts de marché.

HELSINKI, 4 décembre (Reuters) - Les ventes mondiales de téléphones portables vont baisser plus rapidement que prévu car les consommateurs réduisent sensiblement leurs dépenses, a estimé jeudi Nokia NOK1V.HE, premier fabricant mondial du secteur.

C‘est la deuxième fois en trois semaines que le groupe finlandais revoit ses prévisions.

“Le ralentissement est évident à des degrés divers sur tous les marchés, mais le plus récemment, l‘impact dans les marchés émergents a été plus prononcé que dans d‘autres marchés”, a précisé Nokia dans un communiqué.

Nokia a indiqué que ses ventes en volume au niveau mondial reculeraient d‘au moins 5% l‘année prochaine, une perspective que de nombreux analystes avaient déjà formulée.

Le groupe a également diminué sa prévision de ventes de combinés pour le quatrième trimestre 2008, en indiquant que “le ralentissement du marché s’était poursuivi plus rapidement que prévu depuis que Nokia a publié une actualisation (de ses prévisions) le 14 novembre”.

Mais Nokia a ajouté qu‘il prévoyait une augmentation de sa part de marché, ce qui a nettement soutenu le titre en Bourse. Le groupe s‘est cependant abstenu de chiffrer son estimation en disant manquer de visibilité.

L‘action gagnait 5,5% à 11,19 euros à 16h00 GMT.

Les analystes estiment effectivement que Nokia devrait faire mieux que ses concurrents dans le contexte de récession mondiale.

“En dépit d‘un environnement difficile, Nokia reste bien positionné (...) grâce à ses économies d’échelle et à sa stratégie”, a commenté Carolina Milanesi, analyste au cabinet Gartner.

VAGUE DE DÉSTOCKAGE EN VUE AU PREMIER SEMESTRE

Nokia a revu ses prévisions à la baisse au lendemain d‘avertissements sur résultats lancés par ses concurrents LG Electronics (066570.KS) et Research in Motion RIM.TO, respectivement cinquième et sixième fabricants mondiaux de téléphones portables.

Ses autres concurrents Motorola MOT.N et Sony Ericsson (6758.T)(ERICb.ST) peinent déjà à réaliser un bénéfice.

Nokia a précisé qu‘il pensait reprendre des parts du marché des “smartphones”, un segment dans lequel il a perdu du terrain par rapport à RIM et Apple (AAPL.O).

Outre le ralentissement de la consommation, Nokia anticipe une période de déstockage de la part des opérateurs et des distributeurs, ce qui entraînera au premier semestre 2009 un affaiblissement plus prononcé des volumes des ventes des fabricants par rapport au tassement attendu des volumes vendus aux consommateurs.

“L‘année 2009 sera difficile pour notre industrie, mais nous avons une base solide et enviable sur laquelle nous pouvons construire, et je pense que nous continuerons à renforcer notre position sur de nombreux fronts”, a assuré le directeur général de Nokia, Olli-Pekka Kallasvuo, cité dans le communiqué.

“Grâce à notre souplesse d‘exploitation, Nokia agit pour réduire ses coûts de manière appropriée dans l‘environnement actuel de ralentissement économique.”

Le marché des combinés mobiles a progressé de plus de 10% par an pendant des années et n‘a fléchi qu‘en 2001.

Nokia a également révisé à la baisse sa prévision pour le marché des infrastructures mobiles en 2009, en estimant qu‘il reculera de 5% ou même davantage en euros l‘an prochain.

/DR

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below