4 mars 2009 / 07:34 / dans 9 ans

LEAD 4 Eurotunnel verse le premier dividende de son histoire

* Premier dividende de 4 cts au titre de 2008

* Résultat net de 44 millions d‘euros

* Coût de l‘incendie 200 mlns, impact sur les comptes limité à 44 mlns après assurances

(Actualisé avec commentaire d‘analyste, §8)

PARIS, 4 mars (Reuters) - Eurotunnel (GETP.PA) a annoncé mercredi verser pour la première fois de son histoire mouvementée un dividende, au titre de l‘exercice 2008 qui se révèle bénéficiaire en dépit de l‘incendie dans le tunnel sous la Manche de septembre dernier.

“L‘année 2008, malgré l‘incident de septembre dernier, marque clairement la fin des incertitudes financières pour Eurotunnel”, a souligné le P-DG, Jacques Gounon. Le dividende sera de 4 centimes.

L‘incendie du 11 septembre 2008 avait fait six blessés et mis partiellement hors d‘usage le tunnel Nord, qui n‘a été rouvert totalement que le 9 février dernier.

Compte tenu des assurances contractées par l‘opérateur du tunnel sous la Manche, l‘impact de cet incendie sur les comptes est limité au montant de la franchise de 10 millions d‘euros. Le sinistre ainsi que le ralentissement économique ont toutefois pesé sur l‘activité du groupe au dernier trimestre, dont le chiffre d‘affaires a reculé de 2% à 704 millions d‘euros l‘an dernier.

Le trafic camions a le plus souffert des conséquences de l‘incendie. Les contrats annuels ont été en effet négociés par les transporteurs routiers en décembre dernier, lorsque le trafic était encore perturbé, ce qui a poussé nombre d‘entre eux à choisir des solutions concurrentes, comme le transport par ferry. Le trafic passagers a été moins durablement affecté.

REBOND DU TITRE

Le cours du groupe, qui a achevé l‘an dernier une vaste restructuration financière qui lui a permis d’éviter la faillite, a bien réagi à ces nouvelles.

Vers 11h20, il rebondissait de 17,9% à 3,30 euros, limitant ainsi à quelque 14% ses pertes depuis le début de l‘année, le titre ayant été sous pression en raison de la baisse du trafic liée à l‘incendie.

“Ce sont des bons résultats. Le dividende par action est mince, mais il y en a un”, observe dans une note Charles-Henri de Mortemart, analyste de la Berenberg Bank.

La capitalisation boursière d‘Eurotunnel, qui avait déjà perdu 62% de sa valeur en 2008, est légèrement supérieure à 530 millions d‘euros.

Jacques Gounon a rappelé que lors du précédent incendie dans le tunnel, en 1996, il avait fallu entre 12 et 18 mois pour que le niveau de trafic retrouve son niveau antérieur.

En tenant compte des indemnités d‘assurance relatives à la perte d‘exploitation liées à l‘incendie pour un montant de 44 millions d‘euros, et l‘augmentation des charges d‘exploitation de 3%, l‘Ebitda s‘est amélioré de 5%, à taux de change constant, à 421 millions d‘euros en 2008.

Le coût maximum de l‘incendie est estimé par le groupe à 200 millions (120 millions de perte d‘exploitation sur 2008 et 2009, 60 millions de travaux et 20 millions pour la navette détruite), a déclaré Jacques Gounon lors d‘une conférence téléphonique.

Le résultat net s’établit à 40 millions d‘euros contre une perte de 12 millions l‘année précédente selon les chiffres retraités (à changes constants et hors profit de 3,3 milliards liés à l‘impact positif de la restructuration financière). L‘an dernier, avant retraitement, le groupe avait annoncé pour 2007 un bénéfice symbolique d‘un million d‘euros.

Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below