Enel - Bénéfice supérieur aux attentes sur neuf mois

mercredi 4 novembre 2009 16h51
 

MILAN, 4 novembre (Reuters) - Le groupe italien de services aux collectivités Enel (ENEI.MI: Cotation) a fait état mercredi d'une hausse de 11,2% de Ebitda sur les neufs premiers mois de l'exercice, grâce à la consolidation pleine de l'espagnol Endesa (ELE.MC: Cotation), et a amélioré ses marges dans l'électricité.

De janvier à septembre, l'Ebitda (bénéfice avant impôt, taxes, dépréciations et amortissement) est ressorti à 12,486 milliards d'euros, alors que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur 11,998 milliards.

En revanche, le bénéfice net de l'opérateur a baissé de 2,1%, à 4,711 milliards d'euros par rapport à l'an dernier.

Le groupe italien estime que son résultat pour 2009 sera néanmoins supérieur à celui de 2008 grâce à ses implantation géographiques.

Enel a réévalué à la hausse sa prévision de synergies avec Endesa à l'horizon 2012, à plus d'un milliard d'euros, contre une précédente estimation de 813 millions.

Le groupe a également indiqué que son conseil d'administration avait approuvé l'émission avant la fin de l'année prochaine d'une ou plusieurs tranches d'obligations pour un montant pouvant atteindre quatre milliards d'euros. Cette opération sera principalement destinée aux investisseurs particuliers. Ce projet fait suite à un programme obligataire de dix milliards d'euros approuvé en juillet à destination des investisseurs institutionnels.

La dette d'Enel a crû de 8,2% à 54,071 milliards d'euros à fin septembre par rapport à fin 2008, mais l'adminstrateur délégué du groupe, Fulvio Conti, écrit dans un communiqué qu'il s'attend à ce que l'endettement baisse d'ici la fin de l'année.

L'objectif, explique-t-il est de voir l'endettement ramené à 45 milliards d'euros d'ici fin 2010.

La société est la plus endettée d'Europe dans le secteur des services aux collectivités. Lors de ses résultats semestriels, elle avait annoncé qu'elle souhaitait voir son endettement redescendre en dessous de 50 milliards d'euros à la fin de l'année, en réalisant des cessions d'actifs. (Plus de détails [ID:nLV261613])   Suite...