4 novembre 2009 / 10:26 / il y a 8 ans

Clariant surprend avec un T3 meilleur que prévu

* Bénéfice au T3 au lieu d'une perte attendue

* La chute des ventes attendue pour l'année est confirmée

* Pas de reprise durable en vue

* L'action progresse plus que la moyenne

par Pascal Schmuck

ZURICH, 4 novembre (Reuters) - Clariant SA CLN.VX séduit les marchés mercredi après des chiffres meilleurs que prévu pour son troisième trimestre mais il ne s'estime pas tiré d'affaire pour autant.

L'action grimpe de 1,93% à 10,03 francs pendant que l'indice des principales capitalisations .SMIM progresse de 1,68%.

Si le groupe prévoit une amélioration de son résultat d'exploitation avant exceptionnels lors du dernier trimestre "traditionnellement faible", une perte est toujours possible en raison des coûts de restructuration significatifs, a averti le directeur des finances Patrick Jany, lors d'une téléconférence.

Des charges entre 200 et 300 millions de francs sont prévues en 2009, avec de nouvelles suppressions d'emplois qui s'étendront jusqu'en 2010. "D'importantes charrettes sont encore à prévoir", a prévenu Patrick Jany.

Clariant ajoute qu'il ne voit pas de redressement du secteur "avant plusieurs trimestres". La demande est arrivée au creux de la vague et il n'y a pas de signe d'une reprise durable pour le moment, a renchéri le directeur des finances.

Pour l'année en cours, le groupe confirme ses prévisions d'une chute de 16 à 20% de son chiffre d'affaires mais anticipe un cash-flow opérationnel "toujours fort".

Ce dernier s'est déjà amélioré lors du troisième trimestre à 193 millions de francs contre 147 millions de francs un an plus tôt. Clariant a en outre réduit son endettement net à 751 millions contre 1.209 millions à la fin 2008.

Le spécialiste des produits chimique a enregistré un bénéfice net de 25 millions de francs suisses alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une perte nette de 19 millions.

Le chiffre d'affaires a reculé de 19% à 1.691 millions de francs et de 14% en monnaies locales, restant en-deçà du consensus de 1.708 millions.

Les ventes se sont stabilisées lors de la période sous revue avec des prix des matières premières qui ont reculé de 16%, ajoute Clariant, précisant que les volumes se sont contractés sur un an de 11% et les prix de 3%.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) avant exceptionnels s'est replié à 163 millions après 242 millions alors que les marchés attendaient 150 millions. La marge s'est affaissée à 9,6% contre 11,6% un an plus tôt.

Le résultat d'exploitation (Ebit) avant exceptionnels a fondu à 107 millions contre 178 millions et la marge a reculé à 6,3% contre 8,5%. Les marchés en attendaient toutefois 85 millions.

"Comme d'habitude, un rapport mi-figue mi-raisin du groupe", soulignent les analystes de la banque Wegelin. "Le bénéfice et le cash-flow sont à relever tandis que la hausse des coûts au quatrième trimestre et les prévisions tempèrent l'ensemble."

La plupart des autres analystes adoptent un ton semblable, louant des chiffres supérieurs aux attentes tout en soulignant leur fragilité. "Le momentum actuel peut être mis en danger par la pression sur la marge brute et de possibles ratés dans la reprise économique", prévient Patrick Rafaisz à la banque Vontobel.

Pascal Schmuck, édition Silke Koltrowitz

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below