LEAD 1-Les banques françaises renvoient la zone euro à ses déficits

lundi 10 octobre 2011 18h22
 

* Les finances publiques à l'origine de la crise, pas les banques -FBF

* Recapitaliser les banques n'est pas une solution -FBF

par Julien Ponthus

PARIS, 10 octobre (Reuters) - C'est la santé des finances publiques de certains Etats de la zone euro qui est à l'origine de la crise, pas la santé des banques, a déclaré lundi la Fédération bancaire française (FBF).

Le lobby bancaire a réagi aux déclarations de la chancelière allemande et du président français qui ont annoncé dimanche qu'ils se tenaient prêts à recapitaliser les banques afin de faire face à toute exacerbation de la crise. (voir )

"Les banques françaises rappellent que l'inquiétude des marchés a pour origine la situation des finances publiques de certains pays de la zone euro, et pas celle des banques européennes elles-mêmes", déclare la FBF dans un communiqué.

"Certains États doivent retrouver la confiance des investisseurs pour continuer à emprunter sur les marchés dans des conditions satisfaisantes", indique la FBF, "l'éventuel renforcement des fonds propres des banques européennes n'apporterait pas de réponse à cette question".

Les banques européennes tentent de résister à une recapitalisation générale du secteur qui nuirait à leurs actionnaires en diluant leurs participation à des cours historiquement bas.

L'intervention de la FBF survient alors que la Belgique, la France et le Luxembourg ont enclenché le démantèlement de la banque franco-belge Dexia , première victime d'ampleur de la crise de la dette souveraine en zone euro.   Suite...