13 septembre 2011 / 05:28 / il y a 6 ans

LEAD 3-Accor détaille ses ambitions, déçoit sur le dividende

* Vise pour 2011 un résultat d'exploitation de E510-530 mlns

* Ouvrira 35.000 chambres dès 2011, 40.000 par an dès 2012

* Nouveau plan de cessions pour 2013-2015

* Réaffirme son dividende, mais pas de retour exceptionnel

* L'action se retourne à la baisse (Actualisé avec commentaires d'analystes, cours de Bourse)

par Marie Mawad

PARIS, 13 septembre - Accor a annoncé mardi qu'il visait une amélioration de sa rentabilité ainsi qu'une accélération des ouvertures de nouvelles chambres dès cette année, des objectifs jugés globalement en ligne par les analystes, qui ont toutefois regretté l'absence de dividende exceptionnel.

Le numéro quatre mondial de l'hôtellerie, derrière Intercontinental , Marriott et Starwood Hotels , a dit ne percevoir à ce jour aucun signe de ralentissement de la demande, que des spécialistes redoutaient de voir plombée par les remous de la conjoncture.

Réaffirmant sa politique de distribution de dividende, Accor a dit vouloir poursuivre sa croissance tout en respectant sa politique d'allègement d'actifs ("asset light"), misant sur les ouvertures en modèle de franchise et comportant un important volet de désendettement par cessions.

Le groupe vise pour cette année un résultat d'exploitation compris entre 510 et 530 millions d'euros (+19% au maximum), ainsi qu'une amélioration de deux à quatre points de sa marge d'Ebit à moyen terme.

"Le management d'Accor se fixe des objectifs ambitieux et structurants malgré la crise qui se profile", juge Annick Thévenon, analyste chez CM-CIC, dans une note.

D'autres analystes ont toutefois jugé décevante l'absence de retour supplémentaire aux actionnaires.

L'action Accor a ouvert en hausse de 2,7% à la Bourse de Paris, avant de se retourner à la baisse. A 9h55, elle cédait 3,67%, à 20,72 euros. Le titre a chuté de plus de 35% cette année, sous-performant l'indice Stoxx Europe 600 des transports et des loisirs .

RETOUR AUX ACTIONNAIRES

Accor, dont le réseau regroupe aujourd'hui quelque 500.000 chambres, table désormais sur 40.000 ouvertures à partir de 2012 et 35.000 dès cette année. Il revoit par la même occasion sa stratégie de marques dans l'hôtellerie économique.

L'entreprise française confirme en outre viser 1,2 milliard d'euros de cessions d'actifs pour 2011 et 2012 et dévoile un nouveau plan pour 2013-2015, qui devrait se traduire par un impact d'un milliard d'euros sur la dette nette retraitée.

Le groupe, qui s'est fortement désendetté, a réaffirmé vouloir maintenir un taux de distribution de dividende de 50%, mais n'a pas dévoilé de retour supplémentaire aux actionnaires.

"L'absence d'annonce sur des retours supplémentaires aux actionnaires est décevante (...) et suggère un manque de confiance de la part du groupe dans ses objectifs", estime un analyste basé à Londres.

Interrogée sur un éventuel dividende exceptionnel ou rachat d'actions, lors d'une conférence téléphonique, la directrice financière Sophie Stabile a répondu : "A ce stade notre objectif est de garder notre statut 'd'investment grade'."

"Une partie (du cash) sera allouée à des investissements sur nos réseaux existants (...), le solde sera dédié à des acquisitions dans le modèle 'asset-light' (...). Enfin, le solde pourra éventuellement donner lieu à un dividende", a-t-elle détaillé.

REFONTE DE L'HÔTELLERIE ÉCONOMIQUE

Présent dans 90 pays avec quelque 4.200 hôtels, depuis la luxueuse chaîne Sofitel jusqu'aux enseignes Ibis et Motel 6 destinées aux petits budgets, Accor compte investir 150 millions d'euros pour refondre ses marques dans l'hôtellerie économique et les recentrer autour d'Ibis.

"Ce n'est pas simplement un exercice marketing. c'est l'affirmation d'une nouvelle ambition qui doit porter l'entreprise", a déclaré le PDG du groupe, Denis Hennequin, lors de la conférence d'ouverture, dont les premières présentations étaient fortement axées sur les marques.

Les marques Ibis, All Seasons et Etap Hotel deviennent trois branches de la marque Ibis, autour de laquelle l'entreprise va regrouper son pôle d'hôtellerie économique, qui regroupe quelque 1.500 établissements, dès 2012.

Cette transformation, qui doit s'achever début 2013 et concerne quelque 1.500 hôtels, s'appuiera sur "un dispositif de communication massif" et impliquera la modernisation des établissements.

La marque Motel 6 est quant à elle confiée à un nouveau dirigeant, Jim Amorosia, qui aura pour mission d'accélérer la transformation vers le modèle "asset light".

* Le communiqué d'Accor :

link.reuters.com/ned73s (Avec Dominique Vidalon, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below