CONSENSUS CASA - Bénéfice net de E21 mlns attendu pour le T4

mardi 3 mars 2009 14h16
 

 PARIS, 3 mars (Reuters) - Crédit agricole SA (CAGR.PA: Cotation).
 Prévisions de résultats consolidés du 4e trimestre 2008
 Date et heure de publication : mercredi 4 mars à 6h00 GMT (7h00 CET)
 Nombre d'analystes interrogés : 11
 (en millions d'euros)
           RNPDG    RBE       PNB      coûts     risque   SME*
moyenne        21      1.121,5   4.251    -3.130    -846     214
médiane        33      1.122     4.224    -3.089    -889     225
plus haute    538      1.434     4.639    -3.031    -547     306
plus basse   -570        888     3.975    -3.339    -1.048    47
-----------------------------------------------------------------
T4 2007      -857       -930     2.406    -3.336    -1.188   258
Variation (moyenne)
           ---      ---       +77%     -6%       -29%     -17%
 (*) Sociétés mises en équivalence, à savoir pour l'essentiel les caisses
régionales du Crédit agricole, qui sont consolidées à 25%, et les banques
étrangères dans lesquelles Crédit agricole SA a une participation minoritaire ou
significative mais pas majoritaire.
 ACTIVITÉ : véhicule coté du groupe Crédit agricole, le premier réseau
bancaire français, et détenu à près de 55% par les caisses régionales via la SAS
La Boétie.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :
 * Les analystes interrogés par Reuters s'attendent en moyenne à un dividende
de 0,48 euro par action au titre de l'exercice 2008, contre 1,20 euro un an plus
tôt. Soit une baisse de 60%.
 
 * A la différence de BNP Paribas (BNPP.PA: Cotation) et de Société générale (SOGN.PA: Cotation),
le Crédit agricole n'a pas publié d'estimations de résultats pour le quatrième
trimestre et l'exercice 2008.
 * Le consensus révèle de forts écarts dans les prévisions de résultat net
pour le T4. Ces écarts proviennent essentiellement des montants anticipés pour
la dépréciation de survaleur liée à la banque grecque Emporiki CBGr.AT,
filiale à hauteur de 72% de Crédit agricole.
 
 * Dans la banque de financement et d'investissement, activités en
restructuration depuis septembre dernier, les analystes s'attendent pour Calyon
à un résultat net "à l'équilibre", c'est-à-dire proche de zéro.
 
 RAPPEL DES DERNIERS FAITS MARQUANTS : 
 * Le 26 février 2009, Emporiki a publié une perte nette de 492 millions
d'euros pour 2008 suite à des provisions pour des pertes sur crédits. La banque
grecque va procéder à une augmentation de capital de 850 millions
d'euros.[ID:nLQ146625]
 Georges Pauget, le directeur général de CASA, a déclaré dans la presse
grecque s'attendre à ce qu'Emporiki renoue avec les bénéfices en 2012.
[ID:nL1426867]
 
 * Le 25 février, le Crédit agricole a annoncé être en négociations
exclusives avec Natixis (CNAT.PA: Cotation) pour lui racheter une participation de 35% de
Caceis et prendre ainsi le contrôle de leur filiale commune dans les services
aux investisseurs. [ID:nLP849849]
 
 * Le 30 janvier, Georges Pauget redit que son groupe ne sollicitera pas la
seconde tranche d'aide de l'Etat français au secteur bancaire. En décembre, CASA
avait bénéficié de la première tranche à hauteur de trois milliards d'euros.
 
 * Le 26 janvier, le Crédit agricole et Société générale annoncent le
rapprochement leurs activités de gestion d'actifs pour donner naissance à un
ensemble de 638 milliards d'euros d'encours gérés. [ID:nLP188870]
 
 * Le 15 décembre 2008, la Banque verte a estimé à moins de 10 millions
d'euros son exposition à l'affaire Madoff.
 
 * Le 21 octobre, les caisses régionales du Crédit agricole, réunies en
congrès, ont manifesté leur intention de reprendre la main sur les orientations
stratégiques de CASA touchée par la crise financière en raison des pertes de sa
filiale Calyon. [ID:nLL492024]
 
 Vers 13h50 mardi, le titre Crédit agricole SA gagnait 2,82% à 7,43 euros,
surperformant l'indice sectoriel DJ Stoxx  des banques européennes
(-0,71%).
 A ce cours, l'action CASA a perdu un peu plus de 7% de sa valeur depuis le
début de l'année, après avoir chuté de 62,41% en 2008.
 La capitalisation boursière de Crédit agricole SA ressort désormais à 16,53
milliards d'euros.
 (Matthieu Protard, Sophie Taylor, Julien Ponthus et Sudip Kar-Gupta, édité
par Jacques Poznanski)