COR Le marché pub mondial touche le fond - ZenithOptimedia

mercredi 3 juin 2009 17h42
 

A l'avant-dernier paragraphe, bien lire sixième groupe publicitaire mondial au lieu de quatrième groupe publicitaire mondial.

PARIS, 3 juin (Reuters) - Le marché publicitaire mondial est en train de toucher le fond, sans dégradation ni amélioration notables actuellement, et le secteur devra attendre fin 2011 au plus tôt pour retrouver son niveau de chiffre d'affaires de 2007, a déclaré mercredi Sébastien Danet, président de ZénithOptimedia France.

"On ne sent pas de coupures majeures supplémentaires (de budgets), on ne sent pas non plus de réinvestissements" de la part des annonceurs, a-t-il expliqué lors d'un colloque sur les médias et la publicité organisé par l'institut d'études NPA et Le Figaro.

"On est plutôt au fond de la piscine et on ne va pas tarder à donner un petit coup de pied", a-t-il ajouté, notant des "petits signes" encourageants dans certaines régions du monde, sans préciser lesquelles.

Il a noté que la crise du marché publicitaire était "beaucoup plus profonde" que les précédentes, notamment en raison de l'explosion de l'offre d'espaces publicitaires.

"Cette explosion de l'offre a créé un déséquilibre avec la demande dans des proportions extrêmement élevées et a forcément détruit de la valeur, entraînant une baisse des prix de manière très importante", a-t-il souligné.

L'émergence du numérique, qui a validé le concept de gratuité, a entraîné une "immense fragmentation" des supports, provoquant une baisse des coûts unitaires.

"La remontée des prix et de la valeur va être extrêmement longue", a-t-il estimé. "Au niveau mondial, on retrouvera le chiffre d'affaires publicité mondial de 2007 vraisemblablement fin 2011, début 2012. C'est un énorme trou d'air".

ZenithOptimedia (groupe Publicis (PUBP.PA: Cotation)), qui publiera ses prochaines prévisions mondiales début juillet, prévoit pour l'instant des recettes publicitaires mondiales de 453 milliards de dollars en 2009 contre 482 milliards en 2007 et 480 milliards prévus pour 2011.   Suite...