3 septembre 2009 / 17:31 / il y a 8 ans

LEAD 1 EADS - Des inquiétudes pour le marché des hélicoptères

* Gallois juge le niveau des prises de commandes d'Eurocopter "insuffisant"

* Pas d'impact de la grippe A sur le transport aérien, "pour l'instant"

PARIS, 3 septembre (Reuters) - Louis Gallois, président exécutif d'EADS EAD.PA, a fait part jeudi des inquiétudes du groupe concernant le marché des hélicoptères civils et estimé que le niveau des prises de commandes de sa filiale Eurocopter était "insuffisant."

Le dirigeant de la maison mère d'Airbus a également indiqué ne pas avoir constaté d'effet significatif de la grippe A sur la demande de transport aérien.

"Un secteur nous crée un certain souci, c'est celui des hélicoptères civils. Les prises de commandes sont insuffisantes pour nourrir les livraisons de 2010 et de 2011 et c'est une entreprise, Eurocopter, qui subit la crise d'une manière qui n'est pas marginale [...]. Nous avons là un phénomène qui s'apparente à celui que nous connaissons dans l'aviation d'affaires", a-t-il dit sur BFM.

"Sur les hélicoptères, nous avons clairement à réduire le niveau de production en 2010 par rapport à 2009", a-t-il ajouté.

Lors d'un séminaire en juin, Lutz Bertling, directeur général d'Eurocopter, avait expliqué à la presse que l'année 2010 serait "difficile" pour sa division [ID:nLE678805].

Le constructeur n'a communiqué aucune prévision pour 2009 et 2010 compte tenu du manque de visibilité du secteur.

Plus tôt dans la journée, Louis Gallois avait répété à Reuters qu'Airbus, la première division d'EADS, envisageait toujours de livrer autant d'avions cette année qu'en 2008, soit environ 482 appareils [ID:nL3656211].

Questionné sur les effets éventuels de la grippe A sur la demande de transport aérien, le dirigeant a répondu que les équipes d'EADS n'avaient pas constaté d'impact majeur à ce stade.

"Je pense que les précautions qui sont prises maintenant dans le monde entier devraient encadrer la pandémie. Nous ne sentons pas actuellement encore que cela pèse lourdement sur le transport aérien, mais sur ce point, il faudrait mieux interroger les compagnies aériennes qui sont vraiment en contact avec la clientèle", a-t-il souligné.

Matthias Blamont, édité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below