3 novembre 2008 / 14:29 / il y a 9 ans

SYNTHESE Europe - Le capital, importance vitale pour les banques

par Steve Slater et Nicola Leske

LONDRES/FRANCFORT, 3 novembre (Reuters) - Le capital reste le problème primordial pour les banques européennes dont plusieurs ont annoncé lundi une forte baisse des résultats et des projets visant à lever de l‘argent frais tant auprès du secteur public que du privé.

Commerzbank (CBKG.DE), la deuxième banque allemande, a fait savoir qu‘elle puiserait dans le fonds public de soutien aux banques (SoFFin) à hauteur de 8,2 milliards d‘euros et qu‘elle obtiendrait en outre 15 milliards d‘euros de financements garantis pour assurer son refinancement. [ID:nL3565524]

En conséquence, la banque a fait savoir qu‘elle avait relevé son objectif de ratio de fonds propres de première catégorie (Tier 1) central (core) à moyen terme, le portant à 7-9% contre 7-8% auparavant.

Deutsche Bank (DBKGn.DE), sa principale concurrente, ne compte pas faire appel aux capitaux publics, a dit son président du directoire Josef Ackermann ce week-end dans un entretien à la chaîne de télévision publique ZDF. “Nous avons une base de refinancement très, très solide; nous n‘avons donc pas besoin du dispositif de renflouement”, a-t-il déclaré.

En Grande-Bretagne, HBOS HBOS.L a doublé à plus de cinq milliards de livres (6,3 milliards d‘euros) le montant de ses pertes sur créances douteuses et actifs risqués sur neuf mois. Lloyds TSB (LLOY.L), qui s‘apprête à racheter HBOS, a dit de son coté que son bénéfice avait souffert. [ID:nL3577691]

Les deux banques ont toutefois affirmé que la fusion n’était pas remise en cause et Lloyds a dit qu‘elle prévoyait de reprendre le paiement du dividende l‘année prochaine, après remboursment des actions préférentielles soucrites par Londres.

L‘action HBOS a monté en raison notamment d‘un article de la presse dominicale suivant lequel quelqu‘un pourrait surenchérir sur Lloyds. HBOS gagnait 4,73% dans l‘après-midi, tandis que Lloyds TSB perdait 3,1% et que Barclays reculait de 6,2%. A Francfort, Commerzbank avançait de 5%.

CONDITIONS EPROUVANTES

Mais Barclays (BARC.L) a imprimé un rythme baissier aux autres banques car on craint que sa décision de ne pas faire appel à des fonds publics ne se révèle onéreuse et dilutive. [ID:nLV466655]

La Société générale a annoncé une chute de 84% de son bénéfice net au troisième trimestre mais elle s‘estime bien armée pour affronter une nouvelle dégradation de la conjoncture en 2009. [ID:nL2413696]

La banque, qui a fait état d‘un ratio Tier One de 8,5% à fin septembre, a ajouté que son ratio de solvabilité serait porté à 9% à l‘issue de la souscription par l‘Etat français, pour 1,7 milliard d‘euros, de titres super-subordonnés qu‘elle émettra durant le quatrième trimestre.

L‘action gagnait 1,24% dans l‘après-midi en Bourse de Paris.

La Société générale est la première des grandes banques françaises à publier ses comptes du troisième trimestre. BNP Paribas (BNPP.PA) publiera le 5 novembre et Crédit agricole (CAGR.PA) le 13 novembre.

Les deux banques britanniques ont dit que les conditions de marché restaient éprouvantes.

HBOS a précisé que ses dépréciations et pertes sur créances douteuses sur neuf mois s’élevaient à 5,2 milliards de livres, soit 2,7 milliards de livres de plus pour le seul troisième trimestre.

Le propriétaire de Halifax, la première de société de crédit immobilier britannique, a ajouté que les pertes imputables à des actifs structurés s’élevaient à 1,8 milliard de livres à la fin septembre contre 1,1 milliard à la fin juin.

Lloyds a présenté en septembre son projet d‘OPA sur HBOS qui avait alors reçu le feu du gouvernement britannique. Les deux établissements ont dû se recapitaliser suivant le plan de soutien au secteur bancaire élaboré par Londres: Lloyds et HBOS doivent lever 17 milliards de livres via la vente d‘actions préférentielles à l‘Etat britannique et l’émission d‘actions garanties par ce même Etat.

Société générale de son côté a indiqué qu‘en dehors des éléments non récurrents, chiffrés à 1,2 milliard d‘euros, son résultat net se serait élevé à environ un milliard d‘euros, conformément à ce qu‘elle avait annoncé mi-octobre.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a exhorté samedi les banques à faire usage du dispositif de renflouement public de 500 milliards d‘euros.

Ce qu‘a fait Commerzbank après avoir annoncé une perte nette de 285 millions d‘euros au troisième trimestre contre un bénéfice net de 339 millions un an auparavant. /WYE

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below