Laurent Perrier - Résultat net annuel en baisse de 45%

mercredi 3 juin 2009 07h45
 

PARIS, 3 juin (Reuters) - Au terme d'un exercice difficile pour les ventes de champagne, Laurent-Perrier a publié mercredi un résultat net en baisse de 45,2% pour 2008-2009 à 18,95 millions d'euros et dit vouloir préserver sa marge opérationnelle pour l'année en cours.

Le chiffre d'affaires a chuté de 27,3% à 181,34 millions.

Le groupe propose à ses actionnaires le versement d'un dividende en net recul : 0,83 euro par action, contre 1,40 euro au titre de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel courant du producteur de champagne a reculé de 34,3% à 43,39 millions d'euros mais sa marge a limité son repli à 2,6 points (à 23,9%) grâce au repositionnement effectué par le groupe sur ses produits haut de gamme et à la mise en place d'une politique de réduction de coûts, indique le communiqué publié.

Pour l'année 2009-2010, "face à la grande incertitude qui prévaut", le groupe dit vouloir mettre à nouveau l'accent sur "une gestion prudente de ses coûts et de sa trésorerie".

Il indique, en particulier, qu'il "n'engagera ses principales dépenses et ses investissements de développement de marque qu'au fur et à mesure du développement des ventes, afin de défendre sa marge opérationnelle".

En 2008-2009, les stocks de Laurent Perrier ont augmenté de 65 millions d'euros en raison notamment de la baisse des volumes vendus. Cette hausse, qui a pesé sur les flux de trésorerie, a pesé sur l'endettement net du groupe, qui s'est accru de 64 millions d'euros à 306,6 millions.

Pour l'année en cours, il estime que sa structure financière bénéficiera de la promesse de vente du site de Chateau Malakoff (à Epernay) et de l'apport des activités de production de ce chateau à Champagne Castellane, qui contribuera à la baisse des coûts de production.

Outre les champagnes Laurent-Perrier, le groupe détient les maisons Salon, Delamotte et Champagne de Castellane.

(Pascale Denis)