4 mars 2009 / 06:29 / il y a 8 ans

LEAD 3 Scor - Résultats 2008 en baisse mais objectifs confirmés

* Résultats 2008 en baisse, objectifs confirmés

* Dividende inchangé

* Anticipation d'une croissance d'environ 6% du C.A. 2009

(avec commentaires d'analystes)

Par Pascale Denis

PARIS, 4 mars (Reuters) - Scor (SCOR.PA) a publié mercredi un résultat net 2008 en net repli mais a confirmé les objectifs de son plan stratégique et s'estime bien positionné pour profiter d'un contexte de crise favorable à la réassurance.

Le cinquième réassureur mondial a vu son résultat net reculer de 22,8% à 315 millions d'euros (-32,7% en pro forma, tenant compte de l'intégration du suisse Converium), affecté par des dépréciations d'actifs (260 millions d'euros avant impôts) et par une hausse de la sinistralité.

Ce résultat est en ligne avec le consensus établi par Reuters Estimates qui anticipait un bénéfice net de 318 millions d'euros. Sur le seul 4e trimestre, le résultat net est ressorti à 35 millions d'euros (-68% pro forma).

Vers 13h30, le titre Scor, qui a débuté la séance en hausse de 3,6%, affiche une progression de 1,2% à 15,34 à la Bourse de Paris. La valeur limite sa baisse à 7% depuis le début de l'année, surperformant largement l'indice européen de l'assurance .SXIP qui plonge de 35% sur la période.

"Cette surperformance est plus que justifiée, compte tenu de la résistance de l'actif net hors goodwill du groupe par rapport à celui de ses pairs", commentent les analystes de Citigroup dans une note.

Malgré les "turbulences financières qui risquent de perdurer en 2009 et d'affecter les performances du portefeuille d'investissement", le groupe "confirme les objectifs fixés par le plan stratégique "Dynamic lift" en vigueur jusqu'en 2010", a indiqué Scor dans un communiqué.

ACTIVITE CONTRA-CYCLIQUE

Ce plan, portant sur la période 2007-2010, fixe au groupe un objectif de rendement des capitaux propres de 900 points de base au-dessus du taux sans risque et un niveau de notation financière A+ d'ici 2010.

Denis Kessler, P-DG de Scor, a estimé lors d'une conférence téléphonique que ces résultats étaient "solides" dans le contexte actuel et que l'année 2009 serait favorable au groupe, compte tenu des besoins accrus de réassurance induits par la crise financière.

Il a dit tabler sur une progression d'environ 6% du chiffre d'affaires du groupe. "La réassurance est une activité contra-cyclique, la demande a tendance à s'améliorer en période de crise avec les besoins de protection du capital des cédantes (les assureurs directs). Nous pensons que cette amélioration va se poursuivre, sans doute en 2010 et 2011", a-t-il ajouté.

Le chiffre d'affaires 2008, de 5.807 millions d'euros (consensus de 5.743 millions), affiche une hausse de 22% en données publiées et de 3,2% en pro forma et à changes constants.

Le résultat opérationnel ressort à 348 millions d'euros, en baisse de 48% en pro forma. Dans le dommage, la performance a résisté à une sinistralité supérieure à la moyenne, le ratio combiné s'améliorant de 0,7 point (en pro forma) et témoignant, selon Scor, de sa "capacité à absorber des sinistres importants tout en générant des résultats stables".

En réassurance vie, la chute des marchés s'est traduite par une baisse de la marge opérationnelle à 6,0%, contre 7,6% en 2007.

RESISTANCE DES FONDS PROPRES

Plus que les résultats, largement conformes aux attentes, les analystes ont dans l'ensemble bien accueilli la qualité du bilan, l'importance des liquidités et le maintien du dividende à 0,80 euro par action.

Danny Jacques (Raymond James) met en exergue une "très bonne résistance des fonds propres" et la prudence de la gestion financière marquée par "un repositionnement du portefeuille d'investissement sur des actifs moins risqués".

Le maintien du dividende a également constitué, selon lui, une bonne surprise, "témoignant de la confiance du groupe dans sa capacité à traverser la crise".

Le cash flow opérationnel s'est inscrit à 779 millions d'euros et les liquidités du groupe, investies en obligations d'Etat ou investissements à court terme, totalisaient 3,7 milliards d'euros à la fin 2008, contre 3,2 milliards à la fin septembre et 2,0 milliards fin 2007.

Les capitaux propres s'élevaient à 3,4 milliards d'euros à la fin décembre, contre 3,6 milliards fin 2007, et l'actif net comptable à 19,01 euros par action.

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below