Starbucks veut améliorer son point faible, la nourriture

mercredi 3 juin 2009 13h07
 

LOS ANGELES, 3 juin (Reuters) - Starbucks (SBUX.O: Cotation), dont l'offre en matière d'en-cas et de pâtisseries est l'objet de critiques, va proposer une nouvelle gamme de produits à la fin du mois pour attirer les consommateurs soucieux de leur santé.

Le 30 juin, la première chaîne mondiale de cafés va commencer à vendre des muffins et autres cookies sans sirop de maïs à haute teneur en fructose, sans arômes artificiels, sans colorants et avec le moins possible d'agents conservateurs. Elle proposera par ailleurs des salades et plusieurs autres nouveaux produits.

"La nourriture a toujours été le talon d'Achille de l'entreprise (...) Cette affirmation sera de l'histoire ancienne une fois que nous aurons lancé ce programme", a déclaré mardi à Reuters Michelle Gass, chargée du marketing de Starbucks.

La nouvelle campagne, qui sera intitulée "Real Food. Simply Delicious" ("Les vrais aliments. Simplement délicieux"). L'année dernière déjà, Starbucks avait commencé à proposer des smoothies et des produits à base de céréales ou de protéines.

Les changements concerneront environ 90% des produits alimentaires préparés par la chaîne. Ils doivent permettre au groupe de s'adapter aux changements de comportement des consommateurs, davantage préoccupés de leur santé.

Gass a assuré que ce projet n'entraînerait pas d'augmentation des prix.

La nouvelle initiative du groupe intervient au moment où McDonald's (MCD.N: Cotation) souhaite accroître ses ventes de cafés.

Les ventes de nourriture ont représenté 17% du chiffre d'affaires de Starbucks pour l'exercice clos en septembre 2008, contre 15% en 2006.

(Lisa Baertlein, version française Gwénaelle Barzic)