CORRECTION La holding de Berlusconi condamnée à verser E750 mlns

dimanche 4 octobre 2009 13h55
 

Correction de la citation au quatrième paragraphe comme suit:

"Près de vingt ans après l'acte frauduleux par lequel notre groupe a perdu la propriété légitime de la société d'édition italienne Mondadori..."

MILAN, 4 octobre (Reuters) - La Fininvest, holding de Silvio Berlusconi, a été condamnée à verser 750 millions d'euros de dommages à une société rivale, la CIR SpA, pour avoir corrompu un juge lors de la prise de contrôle de Mondadori dans les années 1990, a annoncé CIR. En 1991, un tribunal de Rome avait permis à Fininvest de prendre le contrôle de l'éditeur Mondadori (MOED.MI: Cotation), aux dépens de la holding CIR (CIRX.MI: Cotation), propriété de Carlo de Benedetti, vieux rival du président du Conseil italien.

Une cour pénale a reconnu en 2007 l'ancien avocat de Berlusconi, Cesare Previti, coupable d'avoir versé des pots-de-vin à un des deux magistrats qui se sont prononcés en faveur de Fininvest. Silvio Berlusconi a pour sa part été exonéré de responsabilités dans l'affaire.

"Près de vingt ans après l'acte frauduleux par lequel notre groupe a perdu la propriété légitime de la société d'édition italienne Mondadori, et à la suite du verdict confirmant dans un tribunal pénal qu'un juge a été corrompu, justice nous est enfin rendue au tribunal civil", a déclaré Carlo de Benedetti, aujourd'hui président honoraire de CIR, dans un communiqué.

Fininvest a fait savoir qu'elle pourrait faire appel de la décision une fois qu'elle aura consulté l'ensemble des conclusions du juge, a rapporté l'agence Ansa.

(Nigel Tutt, version française Grégory Blachier)