FdR confirme son objectif de légère croissance du cash flow 2008

mercredi 4 février 2009 17h35
 

PARIS, 3 février (Reuters) - Foncière des Régions (FDR.PA: Cotation) a annoncé mercredi un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% à périmètre constant et confirmé son objectif de "légère croissance" de son cash flow courant par action en 2008.

Le groupe foncier, qui a consolidé pour la première fois sur l'année entière la société italienne Beni Stabili acquise en 2007, publie un chiffre d'affaires consolidé de 1,11 milliard d'euros (+23%) et de 689 millions en part du groupe (+21%).

L'impact des expertises de fin d'année sur la valorisation de ses actifs a été inférieure à 5% sur l'ensemble de l'année, avec un recul des valeurs "de l'ordre de 3%" pour le patrimoine en exploitation et "de moins de 2%" pour le portefeuille d'opérations de développement, précise FdR dans un communiqué.

Foncière des Régions, dont le ratio de dette nette sur fonds propres s'élevait à 56% au 30 juin 2008, annonce également son intention de poursuivre son désendettement, notamment en accélérant ses cessions, comme annoncé en septembre dernier.

Au 4e trimestre, le groupe a finalisé 280 millions d'euros de cessions d'actifs et négocié 160 millions d'euros de nouveaux engagements de vente, portant le total sur l'année à 1,3 milliard d'euros, supérieur à son objectif de 1,0 milliard.

Fin 2008, le groupe a refinancé 240 millions d'euros de dette sur son projet de rénovation de la tour CB 21 à La Défense. Mi-janvier, FdR a annoncé son accord de principe pour la location, par Suez Environnement (SEVI.PA: Cotation), des 42.000 m2, soit les deux tiers de la surface de la tour. CB 21 sera livrée pour partie fin 2009 et pour partie fin 2010.

Le patrimoine de FdR s'élevait à 17,8 milliards d'euros en consolidé au 30 juin 2008 et à 11 milliards en part du groupe.

Il est composé pour près de 70% de bureaux, en France et en Italie, qui sont loués à de grands groupes industriels et de services, dont France Télécom FTE.PA, Accor (ACCP.PA: Cotation), EDF (EDF.PA: Cotation) et Telecom Italia (TLIT.MI: Cotation).

(Juliette Rouillon, édité par Jacques Poznanski)