July 3, 2009 / 8:03 AM / 8 years ago

CORR OFFICIELLE Fibre-FT contraint de geler ses investissements

5 MINUTES DE LECTURE

A la suite d'une correction officielle du groupe, bien lire que France Telecom se dit "contraint de geler ses investissements dans la fibre optique" et non pas qu'il entend poursuivre ses investissements dans ce domaine, comme l'avait déclaré auparavant une responsable du groupe.

* France Télécom contraint de geler ses investissements dans la fibre pour des raisons techniques et juridiques

* Le marché français des télécoms reste résistant

par Cyril Altmeyer

PARIS, 3 juillet (Reuters) - France Télécom FTE.PA s'est dit vendredi contraint pour des motifs à la fois techniques et juridiques de geler ses investissements dans la fibre optique.

Stéphane Pallez, directrice financière déléguée de l'opérateur, a par ailleurs indiqué que le marché français des télécoms restait résistant.

L'Autorité des télécoms (Arcep) a autorisé le 22 juin chaque opérateur à installer sa propre fibre dans chaque foyer, une solution recommandée par Free et SFR (VIV.PA), mais décriée par France Télécom.

"Nous allons examiner les conséquences de la position de l'Arcep", a déclaré Stéphane Pallez lors d'une conférence sur les télécoms organisée par Les Echos.

Une porte-parole du groupe a précisé qu'à la suite de cette décision de l'Arcep, "le groupe était contraint de suspendre ses investissements dans la fibre pour des raisons techniques et juridiques".

Stéphane Pallez a rappelé néanmoins qu'à plus long terme, France Télécom souhaitait investir dans la fibre optique "sur une base durable et rentable".

Dans l'attente d'un cadre réglementaire fixe, France Télécom a ralenti ses investissements à 121 millions d'euros pour raccorder 20.000 clients sur la période 2007-2008, loin de son objectif de 270 millions et 150.000 clients fixé fin 2006. Il n'a pas fourni d'objectif pour 2009.

Maxime Lombardini, directeur général d'Iliad (ILD.PA), maison mère du fournisseur d'accès à internet Free, a confirmé de son côté à Reuters son plan d'investissement d'un milliard d'euros d'ici 2012 pour couvrir quatre millions de foyers.

Frank Esser, PDG de SFR (VIV.PA)(VOD.L), a déclaré jeudi dans la même conférence que SFR comptait consacrer plus de 200 millions d'euros à son réseau de fibre optique cette année - sur une enveloppe d'environ 450 millions pour la période 2007-2009 - mais il a estimé que le cadre réglementaire n'était toujours pas "stabilisé".

LE MARCHÉ FRANÇAIS RÉSISTE TOUJOURS

Stéphane Pallez a également confirmé que le marché français des télécoms était "globalement résistant", offrant un net contraste avec des pays comme l'Espagne, où la crise a entamé les dépenses des consommateurs.

"Le marché français n'est pas préservé, mais c'est un marché dans lequel nous avons su gérer un ralentissement qui n'a pas été aussi brutal que dans d'autres pays", a-t-elle souligné.

"C'est clair qu'il y a un ralentissement de la croissance du produit intérieur brut (PIB) qui peut se traduire dans l'évolution de la consommation du secteur télécoms", a-t-elle ajouté.

Lors de la publication de ses résultats du premier trimestre fin avril, France Télécom avait dit viser une évolution de son chiffre d'affaires "nettement supérieure" à celle du PIB des pays dans lesquels le groupe est présent.

Le groupe a vu la croissance de son chiffre d'affaires ralentir à 0,4% à périmètre constant au premier trimestre, estimant à 1,7% le recul du PIB sur son périmètre d'activité sur la période.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below