Suzuki <7269.T> - Résultats du T3 meilleurs que prévu

jeudi 31 janvier 2008 09h45
 

TOKYO, 31 janvier (Reuters) - Le constructeur automobile japonais Suzuki Motor (7269.T: Cotation) a enregistré un bond de 23% de son bénéfice opérationnel sur le troisième trimestre de son exercice 2007-2008, à la faveur d'une forte progression des ventes de ses petits modèles compacts dans un contexte de niveaux records du prix des carburants.

Suzuki, dont le titre a terminé en hausse de 5,11%, à 2.675 yens, représentant un capitalisation boursière de 13,6 milliards de dollars, proche de celle de Ford (F.N: Cotation), a dégagé un résultat opérationnel de 38,3 milliards de yens (243 millions d'euros) sur la période allant d'octobre à décembre selon des calculs faits par Reuters à partir des données publiées sur neuf mois.

Six analystes attendaient en moyenne 36,1 milliards de yens, selon Reuters Estimates. Le bénéfice net du fabricant des modèles Swift et SX4 a progressé de 20% à 21,62 milliards de yens au troisième trimestre et le chiffre d'affaires de 12% à 849,9 milliards.

Parmi les constructeurs japonais, tous en excellente santé, Suzuki est celui qui a connu la plus forte croissance ces derniers temps, aidé notamment par ses positions sur un marché indien en pleine expansion.

Sa filiale locale Maruti Suzuki India (MRTI.BO: Cotation) a également annoncé cette semaine des résultats supérieurs aux attentes, avec une progression de 24% de son bénéfice net trimestriel à la faveur de la vente de modèles plus rentables comme la Swift cinq portes et la berline SX4.

Afin de répondre à une demande, également de plus en plus forte en Europe, Suzuki augmenté ses capacités de production à travers le monde, avec des sites au Japon, en Inde et en Hongrie.

Sur le troisième trimestre, sa production mondiale a augmenté de 9,9% à 680.000 véhicules, celle-ci progressant de 6,1% au Japon et de 18% dans le reste du monde.

Pour l'ensemble de l'exercice, Suzuki a confirmé ses prévisions d'un résultat opérationnel de 145 milliards de yens et d'un bénéfice net de 82 milliards. /BVO

(Chang-Ran Kim, version française Benoit Van Overstraeten)