GMAC - Bénéfice de $7,46 mds, la principale filiale déficitaire

mardi 3 février 2009 15h33
 

NEW YORK, 3 février (Reuters) - La société de services financiers GMAC, qui a bénéficié en décembre d'une aide publique de six milliards de dollars, a fait état mardi d'un bénéfice trimestriel de 7,46 milliards de dollars à la faveur d'une plus-value exceptionnelle mais sa principale filiale a perdu de l'argent.

Ce bénéfice au quatrième trimestre est à comparer aux 724 millions de dollars de perte publiés par le groupe pour la même période l'année précédente et intervient après cinq mois successifs dans le rouge.

Les résultats incluent une plus-value de 11,4 milliards de dollars tirée d'un échange de titres portant sur 21,2 milliards de dollars de dettes, opération destinée à alléger l'endettement global du groupe.

Mais ces gains ont été contrebalancés par la perte de 1,31 milliard de dollars de sa division de crédit automobile, contre un bénéfice de 137 millions de dollars l'année précédente, conséquence de dépréciations sur les crédits-bails et de pertes sur crédits plus élevées.

Sa filiale de crédit immobilier Residential Capital a accusé une perte de 981 millions de dollars, son neuvième trimestre d'affilée dans le rouge, en raison de l'augmentation des pertes sur créances. La perte de la filiale aurait dû être plus élevée mais elle a bénéficié de l'échange de titres à hauteur de 754 millions de dollars.

La division assurance de GMAC a par ailleurs enregistré 95 millions de dollars de bénéfices, en hausse par rapport aux 68 millions de dollars de l'année précédente.

GMAC, propriété de Cerberus Capital Management [CBS.UL] et de General Motors (GM.N: Cotation), a provisionné 1,34 milliard de dollars au cours du trimestre pour des pertes sur créances, en hausse par rapport à l'année précédente (1,02 milliard).

GMAC a obtenu un sursis en décembre avec la prise de participation du Trésor à hauteur de cinq milliards de dollars et un prêt d'un milliard de dollars que lui accordé General Motors.

GMAC a par ailleurs obtenu le statut de holding bancaire ce qui lui permet de bénéficier d'une partie des fonds du plan Tarp (Trouble Assets Relief Program) d'aide au secteur financier.

"Aujourd'hui, GMAC a une base de capital plus solide et est bien placée pour être plus compétitive sur le long terme", souligne le directeur général Alvaro de Molina, dans un communiqué.

(Jonathan Stempel, version française Gwénaelle Barzic)