Assurance - Bâloise veut fusionner avec l'allemand Gothaer

jeudi 31 janvier 2008 10h23
 

ZURICH, 31 janvier (Reuters) - Le groupe suisse d'assurance Bâloise BALN.VX a annoncé jeudi son intention de fusionner avec l'allemand Gothaer Versicherungsbank, afin de créer un groupe qui figurerait parmi les dix plus grands du secteur en Allemagne.

Une déclaration d'intention a été signée avec la compagnie de Cologne, qui emploie environ 5.500 personnes et a enregistré des primes d'environ 6,4 milliards de francs (4 milliards d'euros) en 2006, a précisé Bâloise dans un communiqué.

La transaction, annoncée plus tôt que prévu après un article du Financial Times Deutschland (FTD), lui permettra de doubler sa taille, passant de 6,7 milliards en 2006 à près de 14,6 milliards de francs (9,1 milliards d'euros) de primes par an pour le nouveau groupe. Bâloise réalise actuellement près d'un tiers de son activité en Allemagne.

Les deux entreprises sont en train d'effectuer un examen de "due diligence" réciproque et informeront "en temps utile" les marchés sur le résultat des négociations et les prochaines étapes.

Heinrich Wiemer, analyste à la banque Vontobel, salue l'initiative de l'assureur bâlois, jugeant que le groupe suisse avait relevé le défi consistant à atteindre "une masse critique dans chacun de ses marchés".

Chez Landsbanki Kepler, Fabrizio Croce se réjouit du potentiel de synergies lié à la simplification des activités allemandes de Bâloise. "Si on ajoute une optimisation des opérations de Gothaer, l'impact pourrait être important."

La fusion pourrait également mettre la société suisse à l'abri d'acquéreurs potentiels. Plus petits que les autres grands acteurs de la branche, elle faisait régulièrement l'objet de spéculations depuis l'acquisition de Converium par Scor (SCOR.PA: Cotation) et de Winterthur par AXA (AXAF.PA: Cotation).

Selon le FT Deustchland, les discussions porteraient sur la création d'un holding regroupant les activités de Gothaer et de Basler, filiale de Bâloise à Bad Homburg, et les sociétés du Deutscher Ring à Hambourg, également contrôlées par le suisse.

Bâloise détiendrait 51% du holding, contre 49% pour Gothaer, qui recevrait aussi environ 15% des actions de la compagnie helvétique, devenant ainsi son plus grand actionnaire individuel. Les deux assureurs n'ont pas voulu confirmer ces détails jeudi.

Vers 9h20 GMT, le titre du groupe recule de 1,04 à 95,20%, alors que le marché suisse .SSMI cède 1,5%. /SK